ADhaiNe – Alexandre Maubert – Thriller musical

Bonjour à tous. On se retrouve pour le traditionnel “c’est lundi, que lisez-vous ?” avec un superbe roman d’Alexandre Maubert : ADhaiNe.

On se retrouve pour le traditionnel "c'est lundi, que lisez-vous ?" avec un superbe roman d'Alexandre Maubert : ADhaiNe.

Quatrième de couverture

Un généticien de renom est assassiné à Montreux. Tout accuse l’un de ses fils. Les enquêteurs se dirigent vers une résolution rapide de l’affaire. Pourtant, la vérité se dérobe au fur et à mesure des révélations. Deux jeunes policiers, singuliers par leur apparence et leur comportement mènent l’enquête tambour battant. Ils vont devoir démêler l’intrigue et plonger dans le passé de la victime pour faire toute la lumière sur une histoire familiale hallucinante qui va chambouler leur vie et celle de leurs proches. Ils vont apprendre à leurs dépens que génétique ne rime pas toujours avec éthique. Ces flics aux fêlures qui affleurent vont voir se percuter les mystères de la science la plus avancée et la soif de vengeance. Aux confins du polar et de l’étude de mœurs, Alexandre Maubert signe un roman magistral.

Un généticien de renom est assassiné à Montreux. Tout accuse l’un de ses fils. Les enquêteurs se dirigent vers une résolution rapide de l’affaire. Pourtant, la vérité se dérobe au fur et à mesure des révélations.

L’auteur et le livre

Alexandre Maubert vit en Suisse. Il travaille dans la finance. Il est également auteur-compositeur. Il inaugure avec ADhaiNe un nouveau genre : le polar musical. Le récit est rythmé par des chansons de circonstance que l’on peut suivre à l’aide de QR codes et qui permettent au lecteur de vivre une expérience inédite d’immersion dans la psychologie des personnages du roman.

  • Éditeur ‏ : ‎ Publishroom (20 décembre 2020)
  • 286 pages (version papier)
  • Livre en Français

Ce livre est très original, le design de la couverture est superbe et il est agréable à lire. Comme je n’ai pas la possibilité de lire les QR Code, je suis allée écouter la musique sur YouTube et je vous propose un des morceaux qui plonge le lecteur dans la psychologie des personnages. Même si ce n’est pas du tout mon style musical, j’ai apprécié les paroles et l’amusante vidéo

Envie de découvrir l’histoire ?

Je vous invite à Lausanne, au Centre de la police judiciaire où nous faisons la connaissance de Marie Lefèvre et de son collègue Ethan. Marie est vulgaire, soupe au lait, colérique, borderline mais aussi loyale, drôle, perspicace et Ethan l’adore. Connaissez-vous le Montreux Palace ? Le mois de mars est une saison calme sauf aujourd’hui : Monsieur Deschamps, généticien à la retraite a été assassiné. Sur la scène de crime, Ethan a d’étranges pressentiments.

La police scientifique n’a retrouvé aucun cheveu, ce qui est étrange puisque les autres indices sont nombreux : résidus de peau sous les ongles de la victime, traces des semelles sur la moquette. Dans le fichier, l’analyse ADN accuse Alexis Deschamps, le fils de la victime. Cette affaire est-elle résolue ?

Le couple Deschamps a eu des quintuplés monozygotes qui ont un patrimoine génétique identique. Seul Alexis est fiché et notre équipe policière se retrouve devant une énigme plus compliquée qu’il n’y parait. Les enfants sont nés le 9 mars 2000 aux états unis et chaque année, la famille se réunit à Montreux pour une petite fête d’anniversaire.

Eva Deschamps, leur mère est domiciliée à Fribourg. Le couple parental est divorcé. Une femme antipathique. Ethan et Marie font quelques recherches sur ce couple dans les coupures de presse.

“Je me souviens encore de l’époque où l’on pouvait lire un article et avoir le sentiment d’être éclairé sur un sujet, d’avoir appris quelque chose. Aujourd’hui, on zappe d’une info futile à une autre pour meubler le temps qui nous sépare du prochain e-mail à consulter, du prochain SMS à envoyer, du prochain selfie à prendre, du prochain tweet à envoyer, de la prochaine photo à poster sur Instagram, sans se rendre compte que l’on meuble en réalité le temps qui nous sépare de la mort.”

Mais la famille Deschamps fait exception et les enquêteurs n’ont que les publications scientifiques pour collecter quelques indices.

Mais les crimes continuent : Eva Deschamps… La famille semble frappée par une malédiction et l’enquête est au point mort. Qui est donc le criminel ? Parfois, les apparences sont trompeuses et les histoires familiales ont aussi leurs secrets. A vous de les découvrir.

Le Podcast audio

Des thématiques à méditer

Ethan vit avec son conjoint, Théo et leur chien : Sultant. Ethan souffre d’hypotrichose : une affection de la peau et du cuir chevelu caractérisé par un arrêt de la croissance pilaire. Les poils et les cheveux ne poussent plus sur une partie du corps ou sur la totalité des zones habituellement couvertes de poils et cheveux. Son apparence l’a fait beaucoup souffrir…

“Avec l’addition de ma maladie et de mon homosexualité, ce n’était pas gagné d’avance pour accéder au bonheur.”

Ethan a été abandonné à l’âge de 4 mois sur le parking d’un supermarché, dans un caddie. Il a été adopté par une famille aimante mais le sentiment d’abandon est resté en lui. Ethan est un personnage à part entière. Dans ce roman, le lecteur ne découvre pas seulement un flic mais un homme avec ses fantasmes, sa romance avec Théo, son passé aussi…

Je ne peux pas développer d’autres sujet sans vous dévoiler une partie de cette aventure, mais vous découvrirez que l’auteur nous invite à réfléchir sur l’actualité de la science.

Le style littéraire

Ethan et Marie nous parlent à la première personne, chacun leur tour. Ils prennent la plume de l'auteur et le lecteur voyage entre la douceur, la mélancolie d'Ethan pour passer ensuite à l'énergie de Marie.

Ethan et Marie nous parlent à la première personne, chacun leur tour. Ils prennent la plume de l’auteur et le lecteur voyage entre la douceur, la mélancolie d’Ethan pour passer ensuite à l’énergie de Marie. C’est étrange mais cette double plume nous plonge dans la psychologie de ces deux personnages si différents mais complémentaires.

Les indices sont offerts au lecteur dès les premières pages, le doute s’installe, les fausses routes aussi 😉 Pourtant, je n’ai pas deviné ce qui pouvait se cacher de plus que ce que j’avais sous les yeux. J’ai été intriguée par la fin qui, elle aussi, pousse à cette réflexion sur la position de la mère dans la famille. La question de fond est en réalité psychologique, vous le découvrirez avec stupéfaction car ça peut sembler irréaliste et pourtant… 

La science en question

“Les animaux étaient sur terre bien avant nous et je peux te garantir qu’ils seront encore là bien après nous. Notre intelligence très limitée fait de nous l’espèce qui consacre le plus d’énergie à sa propre destruction. C’est pathétique.”

J’ai volontairement cité simplement des passages du roman pour exprimer ce message qui m’a touché. L’homme veut oublier qu’il est, lui aussi, un animal. L’humain continue à croire que la science des hommes est au-dessus de tout. Vous allez retrouver l’égo humain dans ce roman et j’espère que vous regarderez la nature avec d’autres yeux.

“Les conditions de détention et d’abattage des animaux d’élevage sont insupportables. Si chaque mangeur de viande avait l’obligation d’assister aux souffrances quotidiennes infligées aux animaux dans les exploitations intensives, s’il devait les abattre lui-même et soutenir leur regard, entendre leurs cris, leur désespoir, je pense qu’il ne resterait plus beaucoup de carnivores. Malheureusement, nous sommes dans une société désincarnée où il est plus facile de ne pas voir et de ne pas se poser de questions.”

Où allons-nous ?

J’ai apprécié cette lecture sentimentale, où le thriller nous invite dans un style littéraire inclassable. L’auteur nous embarque dans une aventure mêlée d’une romance homosexuelle, des secrets de famille, des débordements de la science parsemée d’une réflexion sur notre “intelligence” en déclin.

Je remercie Publishroom Factory pour cette magnifique découverte. Je lis toujours avec de la musique en fond sonore et j’ai découvert les compositions de l’auteur en bonus. Je terminerai sur une citation :

“La technologie est à double tranchant. Elle permet de simplifier nos vies dans certains domaines d’activité, mais elle nous abrutit bien souvent. Les gens savent de moins en moins bien calculer, le langage s’appauvrit, les tests de QI indiquent une régression de l’intelligence moyenne et la capacité d’attention se réduit comme une peau de chagrin. Pas sûr que le constat soit flatteur et que l’on puisse réellement parler de progrès. Sans compter le manque de réflexion, la perte de l’esprit critique et l’avènement de la pensée unique. L’avancée technologique s’accompagne malheureusement d’un recul intellectuel.”

VLOG

SimPlement.pro

Author: Angelique

BuJo - Chevaux - Photos
Je suis une dévoreuse de livres et une grande utilisatrice du Bullet Journal.
J'aime la nature, le soleil et le bleu azur du ciel de ma région d'adoption.

close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils lecture et astuces du Bullet Journal, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 thoughts on “ADhaiNe – Alexandre Maubert – Thriller musical

  1. bonjour, comment vas tu? toujours pas fan de policier… j’ai commencé un slice of life ce midi. plutot rigolo. passe un bon lundi et à bientôt!

Ici, on adore bavarder