Apprenez à vous détendre : Le journal intime

Vous souvenez-vous du journal de votre enfance ? Celui avec le petit cadenas et la clé ? Dans cet article, je vais aborder l’intégration du Journal Intime dans votre Bullet Journal et de ce qu’il vous apportera. Allez, on y va.

Détendez-vous

Apprenez à vous détendre : Le journal intime

Ce besoin d’écrire se fait quelquefois ressentir très tôt, puis la vie nous rattrape, le temps est difficile à trouver. Pourtant, véritable source d’apaisement, l’écriture libre peut-être un outil de bien-être très efficace. J’ai donc retrouvé mon journal intime et l’écriture permet de prendre du recul, de se sentir acteur de sa propre vie et même de prendre de la hauteur pour se pardonner et apprendre à être bienveillante avec soi-même.

Vous pouvez d’ailleurs recevoir les informations sur mes ateliers sur cet article. Ainsi, vous recevrez un courriel quand ils seront disponibles en ligne 😉

A quoi sert un journal intime ?

Écrire sa vie sur une page volante : bof! Écrire sa vie dans un carnet dédié, pourquoi pas. Le risque est cependant que la vie nous rattrape de nouveau et que ce joli carnet se retrouve au fin fond de la table de nuit pour les prochains mois à venir… (J’ai un carnet dédié qui est toujours avec moi)

Apprenez à vous détendre : Le journal intime

L’intérêt d’utiliser votre Bullet Agenda pour faire des pages “journal intime” c’est que c’est un carnet que vous utilisez tous les jours, ne serait ce pour votre organisation quotidienne. Il y a donc peu de risque que vous le laissiez dans un coin.

Comment ça marche ?

L’utilisation de cette page dépendra de ce que vous voulez en faire : un rendez-vous régulier ou une rencontre spontanée au gré de vos envies (besoins). Si vous souhaitez en faire une page régulière, prévoyez une page ou plusieurs par jour que vous pourriez remplir en même temps que votre daily log. Si vous préférez la spontanéité, alors laissez parler vos envies et besoins.

Mon journal intime

Pour être sure d’être régulière, l’écriture doit faire partie d’une routine, au même titre que le brossage de dents. J’ai pris des rendez-vous avec moi-même pour me libérer autant par l’écriture que par le collage et l’activité physique. J’écris quand j’en ai besoin et je reviens assez régulièrement sur ce qui me pose problème : le meilleurs moyen de trouver une porte de sortie 😉

Je fais aussi beaucoup de photos “mémoire”, elles m’ont aidée par le passé à sortir de l’anorexie. C’est dire l’immense pouvoir des photos, de l’écriture, d’un miroir….. J’imprime quelques photos que je colle dans mon journal intime et je m’autorise à tout saccager si j’en ai besoin. Vous pouvez aussi opter pour une poupée vaudou mais les archives de vos écrits vous seront utiles….. à vous mais aussi peut-être à ceux qui les trouverons au fond du grenier….. un jour 😉

Avez-vous un journal intime ? Êtes vous plutôt écriture, dessin, photo ?

A très bientôt.

Author: Angélique

Chroniqueuse Littéraire Animatrice : Coach Organisation, Ateliers Bullet Journal, Psychologie positive Responsable associative maison-ecologique.org

One thought on “Apprenez à vous détendre : Le journal intime

  1. Il fut un temps, j’écrivais sur du papier pelure bleu, puis j’assemblais les feuilles avec une reliure, mais au bout de 3 carnets, je me suis aperçue que je tournais en rond parce que métro, boulot, dodo ce n’était pas assez trépidant !!!
    Suite à un accident de vie, j’ai eu un passage déprime et un petit carnet où j’écrivais tous les jours, le moindre « n’importe quoi », mais uniquement positif de la journée et cela m’a été bénéfique !
    Ensuite un passage temporaire sur les forums, puis un premier blog perdu quand la plateforme a disparu et le second qui, outre mes mouvements d’humeurs variés, me sert accessoirement de mémoire annexe, et le petit carnet est devenu plus ou moins culinaire 😉
    La partie introspective ne passera pas à la postérité mais au poêle 😉

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.