La mémoire de l’art

17,00 

Chronique vidéo

Une histoire basée sur des faits réels

Description

La mémoire de l’Art

Le spécialiste de la nouvelle se lance enfin dans le roman ! Finaliste inattendu du Prix Littér’Halles en 2020 pour son recueil de nouvelles noires et policières, “On a toute la vie pour mourir”, Cyrille Thiers vous propose aujourd’hui une première enquête palpitante dans le monde des grands maîtres de la peinture !

1870, 1914, 1939. Ces trois conflits franco-allemands ont détruit des millions de vies, mais ils ont également affecté de façon dramatique le patrimoine artistique de nombreux pays. Bombardements aveugles, pillages, destructions organisées, spoliations…

Grâce au dévouement d’hommes et femmes hors du commun, nombre d’œuvres inestimables ont miraculeusement traversé ces périodes, tandis que d’autres étaient perdues à jamais.Pourtant, certains tableaux que l’on croyait disparus resurgissent de temps à autre…Max, un galeriste parisien, torturé par la terrible histoire de sa famille, va se retrouver embarqué malgré lui dans une quête dont les révélations risquent fort d’ébranler le milieu si conservateur de l’art et des grands musées. Entraîné par la pétillante Louise, il devra partir à la poursuite de sa propre mémoire, avant d’espérer localiser ces si mystérieuses toiles qui feront jaillir bien plus de questions que de réponses.

[Illustration de couverture : Brian Merrant, d’après “L’homme de Vitruve” par Léonard de Vinci (vers 1490)]

Cyrille Thiers

Raconteur d’histoires depuis toujours, je me suis enfin lancé dans l’écriture fin 2016, quand j’ai découvert le petit monde merveilleux des concours de nouvelles. Quelques petits succès plus tard, j’ai souhaité m’affranchir des contraintes de ces concours pour avoir la possibilité de me lâcher vraiment.

Grand fan de BD, je n’ai pas pu m’empêcher de glisser des clins d’œil à l’œuvre d’Hergé dans certaines histoires, notamment “Le spectre de l’autocar”. Je suis d’ailleurs très fier qu’André Taymans, l’auteur de Caroline Baldwin ait accepté de dessiner la couverture de mon livre.

Plutôt adepte du genre noir ou policier, la principale ambition de mes nouvelles est de surprendre les lecteurs, voire de les dérouter. Suite à l’accueil très positif de mon premier ouvrage (finaliste du Prix Littér’halles 2020 au milieu d’auteurs issus de l’édition traditionnelle), je me suis lancé dans l’écriture de mon premier roman.

close
Bullet journal, le système d’organisation qui fait fureur!

Oh salut 👋
Je suis ravie de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.