Bullet Journal et Carnet de lecture

Vous adorez lire et vous prenez souvent des notes au crayon sur les livres que vous lisez ? D’autant plus s’il s’agit de livres de développement personnel ou si, comme moi, vous allez chroniquer votre lecture. Difficile de prendre vos notes sur la liseuse 😉 alors aujourd’hui, parlons organisation avec le carnet de lecture.

aujourd'hui, parlons organisation avec le carnet de lecture.

Les fameuses annotations…

Quand vous prenez des notes au crayon dans vos bouquins d’études, utilisez-vous réellement ces notes par la suite ? Ma bibliothèque est pleine de livres terminés et rangés pour les années à venir, dommage, mes notes sont restées sans suite.

Tant que j’étais étudiante, je suis souvent revenue sur mes lectures sans pour autant comprendre mes vieilles notes ni la raison de mes surlignages (je suis championne de lecture stabilo). Il m’est arrivé bien souvent de relire une bonne partie du pavé de psychologie… et particulièrement ceux qui m’avaient bien énervée parce que j’étais en désaccord avec l’auteur (mais bon).

Le carnet de lecture

Depuis que je travaille en service presse, j’ai optimisé mes lectures avec quelques pages ajoutées à mon Bullet Journal. Ce mois-ci, j’ai carrément pris un petit carnet dédié puisque mon actuel bujo ne laisse pas beaucoup de place à la créativité. J’y rassemble l’ensemble de mes notes que je retrouve facilement quand je rédige.

Pour vous montrer l’utilité du carnet, j’ai pris pour exemple le livre que je vous présenterai lundi : Les sacrifices de NARI (Ylianë Maÿvis). Je lis beaucoup et par plaisir, j’enchaîne souvent mes lectures les unes après les autres alors au moment de rédiger, c’est le bazar. Je n’avais jamais trop galéré jusqu’à ce récit très complexe.

Ma présentation

Ma présentation doit être assez visuelle, je colle donc la photo du livre à coté du titre et je garde ce carnet pendant la lecture (d’où son petit format). J’y note les principaux personnages avec leurs caractéristiques, le rôle, leurs particularités etc…

Je précise aussi l’époque, le lieu et la situation en tout début de lecture. Je garde de la place pour tout ce qui me semble important que je découvre au fil des pages. Comme j’écris beaucoup plus facilement à la main, je rédige ensuite ma chronique grâce à mes notes. D’ailleurs depuis ce bouquin, je fais ma rédaction au fur et à mesure 😉

Je réserve aussi une page pour les citations, les passages du livre que j’aurais surlignés.

La Mind Map

Pour créer une page très visuelle, vous pouvez aussi utiliser une mind map. Suivant la richesse de l’ouvrage et de votre capacité à faire un résumé, vous utiliserez d’une mind map par livre ou par chapitre. Cette méthode m’aurais bien aidée pour NARI… Le principe est assez simple : au centre l’idée principale (ou simplement la photo du livre), et puis de part et d’autre, des branches qui comprennent chacune une idée minimum. J’ai trouvé quelques exemples trouvés sur le net pour les p’tits nouveaux 😉

Conseil

Réalisez cette mind map au fur et à mesure de votre lecture. Si vous attendez la fin de l’ouvrage, vous risquez de vous décourager à voir toutes les pages que vous allez devoir feuilleter à la recherche de vos notes. Cette méthode peut remplacer mes gribouillis dans un carnet qui vous suivra partout quand vous lisez.

 

J’espère que mes déboires et mes astuces vous seront utiles. Je vous souhaite un bon week-end et je vous retrouve lundi pour vous parler de NARI. Bises.

Author: Angélique

Chroniqueuse Littéraire Animatrice : Coach Organisation, Ateliers Bullet Journal, Psychologie positive Responsable associative maison-ecologique.org

6 thoughts on “Bullet Journal et Carnet de lecture

  1. bonjour, comment vas tu ? je prends rarement des notes écrites, plutot mentales et ensuite je rédige mon article que je relis plusieurs fois avant publication sur le blog. mais c’est vrai que des notes pourraient aider aussi. je conserve juste dans mon bujo une trace des titres lus. passe un bon week end et à bientôt!

  2. J’aime bien le concept de notes. Je l’ai eu fait un temps, je le fais encore pour les livres les plus complexes. Par exemple, pour La Jungle des océans, c’était quasi obligatoire si je voulais faire un retour détaillé. Par contre, je commence à trouver ça fastidieux et forcé, du coup, je vais arrêter de procéder de cette manière. Je vais créer un article à ce sujet (rien concernant le bullet mais plus sur les difficultés d’écrire des avis constructifs sur les livres qu’on peut lire) et mettre un point (pas final) au blog pour une durée indéterminée.
    En ayant lu autant la semaine passée, je me suis souvenue de ce que j’appréciais dans le fait de lire. J’ai finalement pointé tout ce que je n’aime pas dans mon activité de blogueuse et des concessions que cela m’oblige à faire au détriment de mon plaisir de lire. J’ai atteint un stade où cela ne va plus du tout.

    Merci pour les idées qui peuvent s’avérer très utiles.

    1. Je te comprends mais si je peux me permettre, il faut peut être alléger tout simplement. Il faut conserver le coté “plaisir”. C’est comme ça que je fais et je refuse ce qui ne rentre pas dans mon calendrier 😉
      On reste en contact quand même hein…..

      1. Mais alléger est compliqué.

        Je ne pars pas non plus, je ne ferai plus d’articles c’est tout. Et j’irai peut-être moins lire les avis sur les blogs aussi. Enfin, je parlerai de tout ça. 😉
        Et je compte bien faire la lecture commune avec toi quand tu voudras. 😁 Juste plus envie d’écrire de retours sur les livres et de lire en me cassant la tête. Ce que j’ai trop fait ces derniers temps.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.