Chrysalide : La passerelle des trois mondes t2

Bonjour et bienvenue pour ce vendredi lecture en compagnie du second tome de George Lerouge, Chrysalide : La passerelle des trois mondes.

Quelques mots sur l’auteur et le livre

George Lerouge, Chrysalide : La passerelle des trois mondes.

George Lerouge, né à Roubaix et âgé de 29 ans, est docteur. Passionné de Fantasy depuis l’adolescence, il travaille Chrysalide depuis de nombreuses années. Cette saga ambitieuse est entièrement écrite, abordant de nombreux thèmes d’actualité qui lui tiennent à cœur comme le dérèglement climatique, les inégalités et les intolérances, les maltraitances, l’extinction des animaux, le développement technologique ou les personnes âgées.

Bonjour et bienvenue pour ce vendredi lecture en compagnie du second tome de George Lerouge, Chrysalide : La passerelle des trois mondes.

 

J’ai terminé ce second opus il y a quelques jours, j’avais hâte de le lire, hâte de découvrir la suite, hâte de trouver les réponses à mes questions. J’ai été, en partie, comblé.  J’ai eût autant d’explications que je me suis posé de nouvelles questions… ! C’est vous dire la qualité d’écriture et d’intrigue.

Je m’explique.

 

L’entre-mondes

Les élémentins et leurs névias, après avoir fui le royaume des magiciens, arrivent dans la passerelle des trois mondes. Épuisés tant physiquement que moralement de leurs aventures précédentes, ils décident de se reposer dans un des bâtiments, l’Académie. Ils évoluent dans un monde pour le moins étrange défiant les lois de la gravité, un lieu dont le passé est très sombre. Leurs présence va réveiller le passé et les esprits qui y vivent, des bons, des mauvais et des surprises. Cet environnement ne leurs laisse que peu de temps au repos, les événements et les découvertes les concernant s’enchaînent très rapidement. La noirceur titille leurs émotions et sentiments les plus profonds. Un passage à huis-clos qui les marque au fer rouge dans un univers glacé.

Sur terre

Les élémentins ont abandonné, perdu amis et ennemis sur Terre. Entre deux aventures sur la passerelle, l’auteur nous fait voyager sur l’île magique et sur notre monde terrien.

Sur l’île, la tension est à son comble entre les magiciens et le reste des peuples. Le roi Grigori veut se venger et il a de la ressource dans son machiavélisme ! La suite nous montre que nous sommes loin du compte… Dans le monde très patriarcal des magiciens, une jeune femme, Gustine, veut prendre la succession de son père. Pour se faire, elle doit prendre le rang de Duchesse, l’ascension parmi les hommes est très compliqué. Elle a énormément de volonté mais est-ce que cela lui suffira pour s’affirmer et quelle dessein l’attend ? Il lui faudra l’aval de Grigori.

Charles, après Nicolette et la trahison de ses parents, se sent abandonné de tous, il ronge son frein dans le désespoir.

Même Amaryllis est partie rejoindre son peuple pour conquérir le trône du petit peuple face à sa belle-mère. Elle a perdu sa noblesse mais ne désespère pas et compte sur l’appui des siens. Viendra-t-elle à bout des alliances et contre-alliances en ces temps de guerre ?

Que l’on soit au milieu des magiciens, du petit peuple, des monstres ou autres, il y a des complots, des intrigues, des tromperies. Ça semble récurent dès qu’il y a une once de pouvoir ! A qui faire confiance ?

Nous avons droit également à une dystopie de notre chère planète terre. Notre environnement a évolué d’une manière tout à fait réaliste mais qui me laisse perplexe vis-à-vis des « survivants ». Un livre dans le livre est surprenant et malgré mes regroupements, je n’ai pas saisi la finalité de cette intervention (j’ai appris la patience avec les auteurs de sagas). Un jeune garçon, Hugo, a un don singulier pour « voyager » dans les livres et en changer l’issue, il l’utilise avec son arrière-grand-père, Joseph. Lovisa est ministre et magicienne. Elle n’a rien à faire dans ce monde post-apocalyptique, sa mission consiste à retrouver Hugo mais pour quel motif ? J’ai bien quelques idées mais l’histoire est peut-être écrite autrement.

Les quatre élémentins et les autres…

Le but de Lily, Victor, Sophia et Pierre est de rejoindre leur planète Méturne. Il semble que celle-ci soit très convoitée… !

Il ne faut pas oublier que Victor est le juge et que c’est par lui que peuvent renaître les mondes de la noirceur dans laquelle ils sont tombés. Les uns veulent sauver l’équilibre des mondes, les autres cherchent suprématie et pouvoir !

Au-delà de la magie, lequel de ces protagonistes aura la force, le courage et la volonté d’arriver à ses fins ? La question est posée et nous en saurons peut-être plus dans la suite.

Je vous avais prévenu qu’il y avait beaucoup de questions à se poser.

Mon opinion

Ce deuxième tome est surprenant, je ne m’attendais pas à passer la majeure partie du livre dans la passerelle des trois mondes, dans une académie. Mon premier réflexe a été de me dire que j’y trouverai le temps long. En fait, pas du tout, c’est un passage obligé et présenté de manière originale, il nous éclaire sur certains doutes et répond à des questions.

Sous une plume qui est toujours fluide et percutante, l’auteur nous fait évoluer sur trois lieux différents. Ces mondes ont leurs fonctionnements, leurs règles et pourtant ils dépendent les uns des autres comme dans un écosystème.

Les personnages restent entiers, judicieusement choisis et très bien travaillés. Les uns pour la beauté de leurs âmes et les autres pour leurs noirceurs démoniaques.

Je ne développe volontairement pas ce qui se passe dans ce deuxième tome, les faits sont très précis et facilement spoilable. Comme dans le volume un, l’auteur met l’accent sur certains points de notre société telle que la discrimination, l’hypocrisie ou encore l’intolérance. l’Amour en viendra-t-il à bout ? Dans la noirceur de notre monde actuel, j’aime le côté dystopie, la mise en scène qui ne laisse aucun autre choix possible et je n’envie ni les uns, ni les autres. Il s’agit d’une lecture passionnante dans le sens ou le scénario est plausible et peut inquiéter. Ça peut réveiller les conscience car il n’y a pas de petits actes concernant notre mère à tous : la Terre.

Une des choses que je peux vous dévoiler, c’est que je ne me suis pas rendu compte que j’arrivais à la fin et… ? Ça se termine encore en plein milieu d’un beau sac de nœuds et il va falloir patienter.

Je vous conseille de lire tout d’abord de lire le premier tome (les clefs perdues) pour profiter pleinement de ce roman plein de surprises que je vous laisse découvrir tant par la qualité de l’écriture que par son originalité. Ça en fait une lecture très addictive d’où la question : à quand la suite ???

Je remercie George Lerouge pour cet agréable moment de lecture et les éditions Malysa pour leur confiance.

Bonne lecture à toutes et tous.

VLOG

One thought on “Chrysalide : La passerelle des trois mondes t2

Comments are closed.