Chrysalide : Les clefs perdues t.1

Vendredi lecture avec Chrysalide 1 : Les clefs perdues de George Lerouge, un roman qui m’inspire ces quelques lignes…

Dans un monde caché du notre s’est déroulée une aventure,

Dans ce monde perdu au  beau milieu de l’Atlantique perdure

Des êtres  très ancrés dans notre imaginaire, autant de Fées

Que d’Elfes et autres personnages que l’auteur va nous conter.

[inlineASIN asin=”2491537095″ ancre=”Cliquez Ici”]

A propos de l’auteur

 

George Lerouge, né à Roubaix et âgé de 29 ans, est docteur. Passionné de Fantasy depuis l’adolescence, il travaille Chrysalide depuis de nombreuses années. Cette saga ambitieuse est entièrement écrite, abordant de nombreux thèmes d’actualité qui lui tiennent à cœur comme le dérèglement climatique, les inégalités et les intolérances, les maltraitances, l’extinction des animaux, le développement technologique ou les personnes âgées.

 

 

Le livre

Où tout débute

Quatre nouveau-nés enlevés à leurs parents arrivent sur terre dans le royaume des petits. Ils se trouvent chacun dans des bulles de protection.

Un prologue insolite qui nous décrit deux êtres qui, au lieu de se complémenter, vont se battre à mort. Je garde mon idée mais ceci explique cela ! La couverture est très jolie, elle reflète très bien le contenu du livre, les mondes, le masque d’or et la noirceur.

Gordon, 40 ans, est simple d’esprit, il vit avec sa maman Rose âgée de 72 ans. Elle s’occupe seule de la ferme et de son fils. Rose s’absente de la maison en laissant Gordon avec la consigne de rester à la ferme ! Ce dernier entend une petite voix dans sa tête qui le guide jusqu’aux bébés. De retour, Rose, ne le voyant pas, part à sa recherche. Grâce à un charme de sang, elle le trouve dans une clairière. Il se retourne vers sa mère :

– oh, bonjour maman.

Sa voix n’était plus la même…..

… – ils ont été abandonnés, dit Gordon. Ils ont besoin de moi. Je dois les garder

Rose est surprise, elle trouve tout ceci bien étrange. Le comportement de Gordon qui ne s’exprime plus de manière enfantine et ces quatre bébés. Elle lance un charme pour les libérer de leurs bulles magiques et les ramènent à la ferme.

Tout ce petit monde grandit

Deux filles et deux garçons que Rose nomme, en mémoire de sa famille, Lily, Sophia, Victor et Pierre. Jusqu’à leurs quatre ans, la vie des enfants est amusantes de jeux et de petites aventures racontées par Rose : l’histoire des mondes. La ferme se trouve sur une île de la terre, dans le royaume du Petit Peuple (Fées, Gnomes, Farfadets, Lutins.). Sur l’île vivent également, les Magiciens (les hommes), les Elfes, les Nains, les Centaures, les Monstres et les Nymphes.

Une page d’histoire

Au début des temps, ces sept peuples vivaient en harmonie sur terre mais des combats ont commencé et la noirceur a tout détruit sur son passage malgré les efforts des Esprits de la Nature. Ces Esprits redoublent d’efforts pour maintenir la paix et la nature mais en vain.

Un clan continuait à se battre pour obtenir la suprématie : …. Les Magiciens.

…soudain, comme une tache noire sur un drap blanc, la Noirceur apparut, se répandant entre les Mondes et les peuples comme un fléau, lentement, gangrenant le bonheur. Les maladies apparurent, les tyrans s’élevèrent, et la peur et la tristesse naquirent…

Les autres clans se sont réunis en conseil, ils ont mis fin au conflit en fuyant. Ils se sont réfugiés sur cette île dans un dernier combat. Ils ont dû abandonner beaucoup des leurs. Cette île, sise au milieu de l’Atlantique, possède l’Arche reliant la Terre à Meturne et Rougaïs par l’intermédiaire de l’Entre-Monde. Chaque planète possédant son Arche.

Puis les hommes commencèrent à abandonner les Dieux de la Magie, préférant garder leurs pouvoirs et ne plus le transmettre à leur descendance. Ils ont commencé à idolâtrer un Dieu unique et chassèrent les Magiciens qui restaient.

Merlin, l’un des plus grands Magiciens, a tenté de sauver la Magie en vain. Il est venu au conseil des six plaider la cause des Magiciens. A part celles et ceux qui étaient présents, nul ne sait ce qui s’est dit. Mais il a obtenu gain de cause. Un nouveau royaume fut créé sur l’île, entouré d’un charme très puissant pour cacher ses habitants et les autres mondes du reste des humains, c’est-à-dire nous. (C’est pour voir si vous suivez)

Sur l’île, chaque peuple a un territoire. Maintenant que vous cernez mieux l’ambiance et que vous regrettez ne pas avoir été du voyage sur cette île, je vous invite à suivre le récit de l’auteur

Quand le bonheur s’évanouit

Les enfants viennent d’avoir quatre ans et Gordon change complètement. Il devient agressif, il fait travailler les enfants devant le regard dépité de Rose. Vieillissante, sa magie faiblit par rapport à celle de son fils et elle en éprouve beaucoup de honte.

La vie des quatre enfants est un enfer dont le but est d’activer leurs dons respectifs (l’evepyo en élémentins). Ce ne sont pas des enfants comme les autres, ce sont des Elémentins. Ils représentent les éléments tels que l’eau, la terre, le feu et l’air.

Tous les yeux étaient rivés vers cette ancienne fontaine à moitié recouverte de végétation sauvage.

Personne ne fit attention à la longue chevelure de Sophia. Ses cheveux perdirent lentement leur couleur noire et devinrent aussi bleus que l’océan profond, aussi éclatants que le saphir le plus pur.

Au même moment, l’eau de la fontaine s’agita comme une mer déchaînée, comme un tourbillon furieux. L’eau monta vers le ciel étoilé et, tel un serpent énervé, fusa sur le Magicien.

Mais quel est leur dessein ?

Rose est époustouflée devant ces jeunes enfants ainsi que devant le comportement de son fils. Elle sait combien les Magiciens peuvent être mauvais et cruels mais elle n’aurait pas imaginé que Gordon soit capable de méchanceté.

Rose décède, les enfants n’oublieront jamais leur grand-mère. Quand à leur calvaire, c’est de pire en pire.

La fuite vers la vérité

Une guerre éclate entre les Magiciens (le Roi Grigori) et les autres peuples (par le biais des alliances). Les enfants sont tous âgés de 15 ans. Lily, la meneuse de la fratrie, décide qu’ils doivent s’échapper pour en finir avec les maltraitances et connaître la vérité sur leurs véritables parents.

Une grande aventure commence pour nos jeunes amis. L’île est toujours en guerre contre les Magiciens isolés par un dôme magique. Les enfants pensent être perçus comme des Magiciens mais les autres peuples les voient bien comme des Elémentins venus de Meturne. Ils ont une particularité physique qui les rend étranges.

Des rencontres inattendues

Capturés par des Harpies, Lily, Sophia, Victor et Pierre sont emmenés sur un marché aux esclaves dont ils s’échappent de justesse. Malheureusement, ils sont séparés. Ils se retrouvent à la suite de péripéties rocambolesques souvent au péril de leurs vies et de rencontres qui les marqueront à tout jamais.

Sur leur chemin, ils vont faire la rencontre d’Amaryllis. Amaryllis est la princesse des Fées, elle a fui son palais dans des conditions particulières. En sa qualité de princesse, elle connaît le charme pour traverser la barrière magique qui les protège du Royaume des Magiciens. Elle aide donc les enfants à traverser et décide de les accompagner tout au long de leur périple.

Amaryllis les guide jusqu’à l’Arche où ils croisent le chemin de Nicolette et Charles de Tykois, les enfants du gardien de l’Arche. Ces rencontres vont bouleverser leurs vies à tout jamais. Même s’ils ne le savent pas, ils ont une destinée qui semble toute tracée et guidée par d’autres entités supérieures.

Et les clefs perdues dans toute cette histoire

Lily, Sophia, Victor et Pierre n’ont rien connu d’autre que leur ferme, la douceur de Rose à l’opposé la brutalité sans limite de Gordon. Ils ont découvert leur différence tardivement, à travers le regard des autres. Pour ouvrir l’arche et rejoindre les autres planètes, Amaryllis doit retrouver des clés perdues depuis 15 ans. Coïncidence ?

Mais l’aventure continue. Tournez les pages de  “Chrysalide” pour découvrir cette fabuleuse épopée.

Mon avis

Un prologue insolite qui nous décrit deux êtres qui, au lieu de se complémenter, vont se battre à mort. Je garde mon idée mais ceci explique cela ! La couverture est très jolie, elle reflète très bien le contenu du livre, les mondes, le masque d’or et la noirceur.

C’est une merveille, un véritable page-turner. Impossible de laisser ce livre dans un coin : la plume est addictive. Je dirais même que si l’auteur avait fait durer le plaisir je serais resté avec les personnages. J’ai hâte d’ouvrir les trois prochain tomes.

Les personnages sont travaillés avec grand soin et beaucoup d’amour. Les principaux sont plus attachants les uns que les autres. Même s’ils ont différents caractères, leur sensibilité est touchante. Les autres ont la méchanceté, la cupidité et la jalousie en eux alors qu’importe le monde dans lequel ils évoluent, ils restent mauvais.

Les  L’histoire et l’environnement sont façonnés de telle manière que si nous écoutons notre imaginaire, nous regrettons amèrement les actes de nos ancêtres. Car oui, nous aurions du connaître ces mondes. Ah ! Si je pouvais remonter le temps… L’écriture est fluide, très agréable à lire. La plume de George Lerouge est autant délicate et sensible que vive et tranchante. L’Amour et la Fraternité côtoient la cupidité et la haine avec beaucoup de subtilité.

SUR IGTV

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par La Fabrique du Bonheur (@bujoaddictcommunity)

C’est une œuvre qui vous envoûte du premier jusqu’au dernier mot.

L’auteur abordent de nombreux sujets : l’utilité primordial des éléments à un bon équilibre, la différence, l’intolérance ou encore la violence, la maltraitance. J’ai été conquis par le premier tome et j’ai pris plaisir à vivre les aventures avec Lily, Sophia, Vic et Pierre devenus mes amis (ou presque). J’ai vraiment hâte de les retrouver bientôt pour la suite de leur épopée. Un grand bravo à l’auteur, George Lerouge, et un grand merci pour ce moment de lecture très agréable.

Nos Partenaires

L'association La Maison Écologique à laquelle est rattachée La Fabrique du Bonheur souhaite conclure des partenariats dans un cadre littéraire et créatif éthique.

Je souhaite également remercier la maison d’édition Malysa pour sa confiance.

Une maison d’édition à compte d’éditeur, créée par un frère et un sœur, l’un a la passion de la littérature, l’autre les capacités pour gérer le côté administratif, motivés à créer une structure familiale en privilégiant l’histoire et la qualité, tout en mettant l’auteur au cœur du processus d’édition. 

L’ambition des éditions MALYSA est de garder ce côté fraternel entre tous les corps du métier de l’édition. Nous souhaitons donner vie à des histoires complexes, celles qui font travailler l’imaginaire, celles permettent de s’évader du quotidien, et offrir la possibilité à des jeunes auteurs d’être publiés. 

Nous préférons publier peu de romans afin de proposer des livres de qualité.

L’équipe se compose pour l’instant des fondateurs. Pour nous, il est important de privilégier des acteurs locaux et français.  Nous faisons appel à des indépendants pour le travail de correction, pour les illustrations des couvertures ainsi que pour l’impression de nos ouvrages. 

L’auteur sur Facebook et Twitter 

Author: david

Ma femme est ma vie, mon astre de lumière, La Nature. nos animaux, chevaux, chats et poules, sont ma petite arche. "Carpe Diem", c'est plus facile à dire qu'à faire mais j'essaie. J'aime ma vie de Paysan-Montagnard, la lecture, la randonnée,... Toujours un livre à portée de main, je ne supporte pas être en manque de lecture, un bon thriller, l'ésotèrisme, les voyages et beaucoup d'autres thèmes dans lesquels je peux apprendre quelque chose !

close
Bullet journal, le système d’organisation qui fait fureur!

Oh salut 👋
Je suis ravie de vous rencontrer.

Inscrivez-vous pour recevoir du contenu de qualité dans votre boîte de réception, chaque mois.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 thoughts on “Chrysalide : Les clefs perdues t.1

    1. Hello 🙂
      D’où mon courriel. Je t’ai répondu 😉
      Oui, la lecture reste un atout majeur dans la vie et nous voulons mettre en avant ce qui peut l’être.
      Bises. Bonne journée

Ici, on adore bavarder