EPSILON BOOTIS – Sommes-nous seuls dans l’univers ?

Nous nous retrouvons en ce début de semaine pour la présentation d’EPISILON BOOTIS. Ce roman est mon coup de cœur du mois de mars.

EPSILON BOOTIS - Sommes-nous seuls dans l'univers ?

Présentation de l’auteur : José ROUILLARD

EPSILON BOOTIS est le premier roman de l’auteur. José Rouillard a souhaité impliquer son lecteur et c’est une belle réussite qui a demandé temps et travail.

Cela m’a pris au moins 10 ans pour essayer de mettre en place le mécanisme que j’avais en tête pour “impliquer le lecteur”.

J’ai un profond respect pour ses recherches et je vous invite à découvrir une mini-interview en fin d’article. J’ai bien sûr retiré quelques parties pour vous laisser découvrir l’histoire et titiller votre curiosité.

En bref

  • Éditeur : Auteur Indépendant (10 juillet 2020)
  • Langue : Français
  • Broché : 327 pages

Alors qu’il est d’astreinte cosmologique, Alex Duncan est réveillé en pleine nuit par l’ordinateur de son laboratoire, qui vient de détecter un signal radio atypique. Pour analyser et décoder ce signal, il devra se rapprocher de Kate Du Maurier, jeune doctorante, elle aussi, en dernière année de thèse. Ensemble, ils vont tenter de répondre à l’une des questions scientifiques les plus importantes que l’humanité se pose depuis si longtemps : sommes-nous seuls dans cet univers ? Ce roman, Epsilon Bootis, n’est disponible qu’en format papier. Vous comprendrez pourquoi après l’avoir lu !

EPSILON BOOTIS

Sommes-nous seuls dans cet univers ? Un sujet que j’adore depuis que, très jeune, j’ai vu sur grand écran : Rencontres du troisième type (1977). J’avais 9 ans et j’en ai conservé un incroyable souvenir. Le roman dont je vais vous parler m’a attirée tout comme ce film, ma curiosité s’est encore réveillée.

Le titre est évocateur, la couverture du roman vous donne déjà envie de suivre ce jeune couple. Même si je lis rarement la quatrième de couverture, ce roman est l’exception.

Le lecteur rentre immédiatement dans la cosmologie avec Alex qui travaille la rédaction de sa thèse dans la chaleur urbaine. Un étudiant solitaire, un job mal payé et un Directeur de thèse fantôme. Alex Duncan a un coup de blues et ne trouve pas le sommeil. Et quand il réussit enfin à s’endormir, il est réveillé par la sonnerie du téléphone : “Alerte au laboratoire de cosmologie”. Effectivement, Alex est d’astreinte et il doit se rendre sur place afin de découvrir la cause de cette alerte.

Dans le silence de la nuit, Alex Duncan se rend à l’étage de l’alerte. D’ailleurs, c’est un véritable parcours de badges et de clés car le financement de ce laboratoire provient principalement du gouvernement et de l’armée. Devant la pile de listing, Alex passe en revue les valeurs relevées par le télescope dont l’une est ahurissante. Alex entoure cette découverte en rouge et note dans la marge : WOW !

Entre sa thèse qui n’avance pas, son rapport sur cet incident et les nombreuses questions qui se posent, Alex est handicapé par une abominable crise d’asthme. Kate Du Maurier va l’aider à retrouver son souffle, mais pas que….

Dans ce roman de science fiction, une jolie romance berce le lecteur qui suivra Alex et Kate dans leurs aventures, leurs découvertes….. leur amour.

Sommes-nous seuls dans cet univers ?

Dans la réalité, dans mon quotidien, c’est une question qui ne m’intéresse pas vraiment. Disons que j’ai surtout le sentiment que c’est encore une question territoriale. L’homme veut continuer à croire qu’il est le plus intelligent et qu’il pourra s’installer sur une nouvelle planète comme les conquistadors se sont installés sur de nouvelles terres. Je n’ai donc pas une curiosité scientifique dans laquelle je pourrais m’impliquer.

Nous ne connaissons pas tous les habitants de la planète terre 😉 et nombreux sont ceux qui sont face à l’inconnu dans une forêt peuplée d’animaux et de plantes sauvages. Alors les voyages sur Mars…

Mais très probablement parce que c’est loin de mon univers, j’éprouve une grande curiosité littéraire dans ce domaine. Epsilon Bootis est un chef d’œuvre du genre. J’ai fait quelques recherches pour découvrir une grande part de vérité dans ce roman. Par exemple, Epsilon Bootis est une étoile binaire de la constellation du Bouvier : l’histoire n’en est que plus captivante. C’est un roman qui se dévore, un véritable page turner pour employer le terme anglo-saxon.

Alex et Kate sont des personnages émouvants et bouleversants. Ils sont réellement passionnés par le code WOW et vont jusqu’au bout de leurs théories. Leur curiosité est contagieuse et de plus, très instructive. A travers ses personnages, l’auteur veut nous émouvoir et le lecteur tourne les pages, il ne peut pas s’arrêter, il veut savoir. Que va-t-il se passer dans ce chapitre ? Allez, encore un, juste un…… jusqu’à la dernière page.

Ce roman ne vous laissera pas indifférent. Je l’ai terminé alors que je partais en montagne mais j’ai mis ce livre dans mon sac. En marchant, j’avais beaucoup de questions et finalement, une question en posait une autre. Ma réaction m’a beaucoup amusée et j’espère que vous lirez ce roman pour partager votre expérience avec moi. J’ai filmé cette réaction immédiate après lecture (et quelques kilomètres, beaucoup de dénivelé qui habituellement me vident la tête). Ce roman a semé une graine dans un coin de ma tête et comme je suis curieuse, elle a germé rapidement.

Alors bien sûr, j’ai relu une partie du roman et j’ai cherché les termes qui m’étaient inconnus. Il y a quelques passages descriptifs pour lesquels j’ai manqué de vocabulaire mais qui ne dérangent pas la lecture. Finalement, j’ai réalisé que je comprenais mais c’est comme ça, j’ai ouvert un dictionnaire (oui, j’aime tourner les pages). Pour moi, ce roman a un réel intérêt intellectuel en plus d’être plaisant et anti-dépresseur.

Une très belle surprise et une rencontre passionnante avec l’auteur qui travaille dans un domaine “complémentaire” à mes études et recherches. Je partage avec vous quelques extraits de mes nombreux échanges avec l’auteur. Ce roman a créé des interrelations humaines et j’espère qu’elles feront le tour de notre planète.

Discussion avec José Rouillard

C’est la première fois qu’on me pose des questions après une lecture, et c’est amusant à faire comme exercice. Parfois c’est moi qui pose des questions aux lecteurs pour savoir s’ils ont “bien” compris la fin (celle que j’avais en tête disons plutôt). Ce n’était vraiment pas facile à faire (le passage entre ce que j’avais en tête et ce que j’ai finalement pu faire). Je suis parfois surpris par ce qu’ils pensent avoir compris.

Si je vous dis que ce roman m’a laissée dans une foule de questions, qu’en pensez-vous ?

C’était mon but !

Quelle a été votre inspiration pour écrire ce roman ?

La curiosité et la science. Presque tout ce que je décris dans le roman est réel : le code WOW a vraiment été détecté par des chercheurs. Le déchiffrage du code a vraiment été proposé par Lunan Duncan. Le personnage “Jean-Pierre Legrand” est un hommage à Jean-Pierre Petit, chercheur du CNRS connu pour ses travaux sur la MHD. Le personnage “Moustache”, c’est un peu “Alain Aspect”, qui a fait une formidable découverte en 1980.

Comme je suis universitaire, j’ai décris ce que je connais bien (la bibliothèque s’inspire de celle du campus de l’Univ. de Lille, par ex.). Je me suis également attaché à présenter des éléments scientifiques véridiques (MHD, position réelles des étoiles, message radio véritablement détecté, théorie quantique vérifiée par les expériences d’Aspect, etc.), de sorte que le lecteur curieux, qui voudrait vérifier ces informations.

Le Bêta lecteur est en réalité votre sujet d’expérience, n’est ce pas ?

Il y a un peu de cela, c’est vrai. J’ai mis plus de 10 ans pour écrire ce roman. J’ai en mémoire une conférence de Bernard Werber expliquant l’idée du “page turner” : chaque chapitre doit être une “nouvelle” en soi, et amener le lecteur à tourner la page pour en savoir plus.

La question de la lecture… le texte est écrit mais que se passera-t-il si je fais le choix de ne pas tourner les dernières pages ?

Je ne sais pas répondre à cette question.
C’est cette fameuse curiosité, très actuelle avec les missions vers Mars, qui fait que nous voulons (toujours) savoir.

 

Les Podcasts

Sur tous vos lecteurs favoris

Recherches en vrac

Quantique : théorie physique qui traite du comportement des objets physiques au niveau microscopique [atome, noyau, particules].

Cosmologie quantique : La cosmologie quantique est une branche spéculative de la cosmologie qui vise à décrire les premiers instants de l’Univers en le considérant comme un objet quantique, c’est-à-dire décrit par les lois de la mécanique quantique et de la théorie quantique des champs

Nous sommes à la recherche de la dénommée Izar, ou epsilon Bootis. Elle est très facile à trouver puisque faisant partie de la structure géométrique de la constellation. Epsilon Bootis est une étoile binaire de la constellation du Bouvier. Elle porte également les noms traditionnels Izar ou Pulcherrima. Le système d’Izar est constitué d’une géante orange brillante et d’une étoile blanche plus petite de la séquence principale. 

Le système d’Izar est constitué d’une géante orange brillante et d’une étoile blanche plus petite de la séquence principale. La géante orange est une étoile dans un stade assez tardif de son évolution stellaire, ayant déjà épuisé ses réserves en hydrogène. Avant que l’étoile la plus petite n’ait atteint ce stade dans son évolution, l’étoile primaire aura perdu une grande partie de sa masse dans une nébuleuse planétaire et aura évolué en naine blanche, et la paire aura quasiment échangé les rôles : l’étoile primaire devenant une naine faiblement lumineuse, tandis que l’étoile de type A brillera comme une géante lumineuse orange.

Je remercie l’auteur pour ce service presse ainsi que pour sa patience face à mes nombreuses questions.

SimPlement.pro

TAGS :

#sciencefiction #roman #lecture #coupdecoeur #epsilonbootis #livre #cosmologie #vlog

Author: Angélique

Chroniqueuse Littéraire Animatrice : Coach Organisation, Ateliers Bullet Journal, Psychologie positive Responsable associative maison-ecologique.org

3 thoughts on “EPSILON BOOTIS – Sommes-nous seuls dans l’univers ?

  1. Coucou, je ne sais pas encore si je trouverai le temps de regarder ta vidéo. Surtout que ce roman a pour thème quelque chose que je n’aime pas particulièrement. Et vu tout ce que j’ai à lire. En tout cas, tu en parles bien dans cet article, ça me donnerait presque envie de tenter l’aventure mais je vais déjà commencer par ceux que j’ai déjà en stock. 🤣

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.