Indéfectibles Gardiens – Récits fantastorrifiques

Cher lectorat, le mois d’avril vous offre du temps et du soleil pour lire et découvrir de nouveaux auteurs. Devenue proche des auto-édités, je vous présente aujourd’hui un recueil de trois nouvelles et tout particulièrement “Les offrandes de la mésange noire”, roman court que j’ai apprécié à sa juste valeur.

Auteur et Recueil en bref

À 37 ans, Rymmia Merton signe ici son premier livre : un triptyque de récits fantastiques oscillant entre science-fiction, conte pittoresque et thriller psychologique. Trois histoires atypiques sont réunies dans ce recueil auto-édité et illustré par l’auteure en personne. Entre roman court (novella) et nouvelles, Rymmia vous présente des univers nés de ses propres angoisses, et nourris par ses écrivains de prédilection, des Maîtres du genre (Stephen King, Edgar Allan Poe, Bram Stocker…).

  • Éditeur : Books on Demand -1er édition (19 mars 2020)
  • Langue : Français
  • Broché : 164 pages

Les offrandes de la mésange noire

Indéfectibles Gardiens - Récits fantastorrifiques

Yoann  a pris le volant très tôt ce matin là après une cuite légendaire la veille. Que fait-il et où va-t-il ?

L’hiver précédant, Yoann et son épouse avaient décidés de modifier leur vie en louant une maison classée monument historique. Leur projet ? S’offrir une qualité de vie saine et équilibrée avec le souhait de passer plus de temps avec leur petite fille, Maelys. Avant de tout quitter, ils allaient faire un essais en louant 15 jours pour les vacances de juin.

Malheureusement, le couple s’était séparé avant ces petites vacances idylliques. De nos jours, ce n’est pas une rupture mais un break. Yoann décide donc de passer ces petites vacances seuls loin de tout.

Curieusement, sa chère Naëlle rompt le silence avant son départ pour un mauvais pré-sentiment

Fais attention à toi là-bas, s’il te plaît. Fait attention.

Le voyage est un peu étrange, un choc sur le pare-brise, une rencontre avec un oiseau : Yoann craque. L’accueil est bizarre, un agent commercial qui ressemble plus à un croque-mort, un coup de fil de Naëlle :

S’il te plaît Noy, fait attention… Fait attention à… à l’œil sans pupille.

Yoann s’installe en abrégeant le bla-bla de l’agent commercial…. Une semaine plus tard, Naëlle arrive dans l’allée vierge qui longe le domaine.

Discussion

Les offrandes de la mésange noire est un roman court de 92 pages. Aujourd’hui, je regarde les mésanges différemment et je vous recommande cette lecture. Le décor est magnifiquement décrit, sans longueur, tout est fluide et l’auteur vous retrouve très exactement là où elle vous attendait. Le lecteur n’a rien vu venir.

Vous aurez aussi l’occasion de réfléchir sur votre regard, votre intérêt, votre curiosité. Mais je n’en dirais pas plus, c’est à vous de suivre le chemin, de prendre la route et de découvrir un magnifique domaine et sa légende.

Votre gardien n’est peut-être pas éternel.

Le recueil, les autres récits

Là où personne ne l’entendait :

Chaque soir, un individu étrange tanné par le sel fait son apparition dans le bistrot du vieux port. Personne ne le connaît et pourtant, il dit être né “ici”. Après une brève discussion, il rentre “là où personne ne m’entendait”. Et puis le vieux phare semble s’illuminer. Ce phare connaît ses dernières visites avant sa fermeture définitive au public….

Question à l’auteur : d’où est venue l’idée très différente du premier récit ?

L’idée de mon recueil est née à la suite de ma participation à un concours de nouvelles sur le thème de la mer : port d’attache. 
C’est pour cette occasion que j’ai écris : “la où personne ne l’entendait”.
Mon amour pour l’océan est viscéral. Je ne peux pas expliquer pourquoi. Je suis pas une bonne nageuse, j’ai le mal de mer sur un bateau, mais lorsque la force de Dame nature s’exprime, je suis hypnotisée par la férocité de ses vagues, l’odeur iodée du reflux marin, le vacarme de ses tempêtes qui font râler les mouettes.
Le thème du concours m’avait immédiatement inspiré et j’avais alors mis en pause mon roman pour écrire ce petit conte pittoresque sur un gardien de phare.
La thérapeutique KERMER :
 
Ed arrive sur le parking désert de l’INSERM pour rencontrer Xavier, Neurologue. La vérité doit éclater, mais laquelle ? L’auteur me confie :
Cela a été un exercice d’écriture très intéressant car il fallait maintenir l’ambiguïté, même à la dernière ligne.
J’ai relu ce récit plusieurs fois. Il surprend, il dérange, il fascine. Le lecteur plonge dans le monde inconnu de la psychiatrie, de l’éthique, du trouble dissociatif. A découvrir car je ne peux pas en parler sans faire une gaffe 😉
 

La thérapeutique de l’écriture

Question à l’auteur : quelles sont vos inspirations ?

Mes idées naissent généralement dans mes rêves. Très jeune, j’ai connu une longue période de terreurs nocturnes. Cette période n’a finalement jamais vraiment cessé, mes nuits sont généralement très prolifiques en matière de cauchemars, mais c’est ma façon de les appréhender qui a changé à l’adolescence. J’avais une maman adepte de films d’horreur, et j’ai découvert assez jeune la bibliographie de Stephen King. Ces deux facteurs réunis, la flipette que j’étais a commencé à vivre ses cauchemars comme des histoires, des fictions que je m’auto racontais la nuit. 
 
Résultat : depuis, je ne subis plus mes cauchemars. Au contraire, mes nuits sont devenues de véritables soirées ciné. Comme je suis une petite coquine, même envers moi-même, je me réveille systématiquement avant la fin, et c’est de là qu’est né très jeune mon besoin d’écrire. Tout simplement parce que je suis curieuse de connaître moi-même la fin de mes rêves/histoires. Je conserve d’ailleurs ce mécanisme dans mon processus d’écriture : jusqu’aux dernières pages, je ne connais pas le destin de mes personnages. Je crois que cela me permet d’avoir des histoires dont on ne peut pas deviner la fin, car moi-même je ne la connais pas quand je l’écris.
Une idée à suivre pour mettre fin à vos cauchemars et terreurs nocturnes. J’aime ce facteur de résilience qui devient créatif et riche.
 

Avis et conseils

C’est un recueil magnifique et illustré. L’écriture est très mature pour une première publication. J’ai senti l’influence du KING (Stephen) dans le roman court (notre fameuse mésange) mais l’auteur a retravailler ses inspirations avec son propre style. Les autres récits se distinguent les uns des autres avec beaucoup d’originalité.

Le roman court (la mésange) pourrait aussi faire un roman très complet mais l’auteur a préféré nous proposer la diversité. Je conseille cependant ce recueil à un un public que l’on nomme averti mais vous pouvez aussi suivre l’exemple de l’auteur et vaincre vos peurs grâce à votre créativité.

Un petit mot :

J’avoue que j’adore aussi vos vidéos parce qu’on y voit la truffe de félins “sauvages”, des chevaux magnifiques et surtout la cohabitation se fait avec un profond respect pour leur liberté. J’ai toujours été élevée avec des animaux et qu’est-ce que ça me manque !

Merci, un grand merci pour votre confiance et nos échanges (qui risquent de se prolonger). Je suis une femme sauvage et j’ai un travail à faire sur cette fameuse liberté. Nous parlerons des “valeurs obsessives” car si la chronique vidéo n’a été publiée que vendredi, c’est tout simplement parce que j’ai mal accepté les nouvelles mesures liberticides prises par le gouvernement. Nous vivons avec des Virus, des poules, des chevaux et tout ce qui nous est inconnus. Mais c’est un autre sujet dont je reparlerai.

Les podcasts

Sur tous les lecteurs

Cercles de lecture

Inscriptions : https://mailchi.mp/c985b4d01658/la-fabrique-du-bonheur Nous nous retrouvons chaque dernier samedi du mois. Vous recevrez une invitation avec le thème, les lectures ainsi que le lien de connexion.

 

TAGS : #book #lecture #livre #nature #roman #vlog #recueil #récit #chroniquelittéraire

Author: Angélique

Chroniqueuse Littéraire Animatrice : Coach Organisation, Ateliers Bullet Journal, Psychologie positive Responsable associative maison-ecologique.org

5 thoughts on “Indéfectibles Gardiens – Récits fantastorrifiques

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.