La Dame en Bois

Vendredi lecture avec un gros coup de cœur pour La Dame en Bois, un roman de Sébastyen DUGAS. 

La Dame en bois est le premier roman de la passionnante série des polars d'Abygaelle Jensen.

Parlons de l’auteur

Sébastyen Dugas est un auteur québécois de la région de Montréal. Il publie autant en français qu’en anglais. Détenteur d’un baccalauréat en administration des affaires, il a œuvré en TI pour la majeure partie de sa carrière. L’écriture a toujours été une passion pour Sébastyen du plus loin qu’il se rappelle. Il adorait écrire pour son propre et plaisir en plus de collaborer à des blogues et journaux en tant que journaliste. Il n’a jamais exploré l’idée de publier ses œuvres jusqu’à ce qu’il publie son premier roman.

Dans ses temps libre, Sébastyen aime lire, jouer de la guitare, la photographie et le cinéma. Amoureux des voyages, il a déjà visité plus d’une vingtaine de pays. Dans les années à venir, il veut continuer de voyager partout dans le monde, écrire encore plus de fiction et profiter de la vie.

A propos du livre

  • Genre : Thriller
  • Editeur : Urbanum Editions
  • Nombre de pages : 558

La Dame en bois est le premier roman de la passionnante série des polars d’Abygaelle Jensen. Si vous aimez les rebondissements et les héroïnes passionnées, alors vous adorerez le gambit mortel de Sébastyen Dugas. Procurez-vous La Dame en bois dès aujourd’hui pour voir qui du tueur ou de Jensen mettra l’autre en échec. (dans notre bibliothèque)

L’intrigue

Crime gratuit ou victime collatérale

Je l’ai dans mon viseur, elle est avec une amie. Elle marche tranquillement, heureuse, insouciante. Je suis bien positionné, j’avais repéré les lieux, la vitesse du vent est bonne et, à cette distance, ça ne posera pas problème. Je respire calmement, le doigt sur le pontet, je pose ma première phalange sur la détente, j’inspire, je bloque ma respiration à mi-poumon et je presse et sa tête part en arrière dans une effusion de sang, elle s’écroule. Je reste l’œil dans le viseur pour voir la panique puis je range mon fusil Dragunov sans son étui et je laisse une dame en bois avant de partir.

Je pensais que ce serait difficile de tuer une jeune adolescente mais c’est comme beaucoup de choses, le plus compliqué, c’est la première fois.

  • La victime s’appelle Ariane Légaré, elle avait 15 ans.
  • Calculateur, froid, méthodique, qui est le tueur de cette jeune fille et pourquoi ?
  • C’est l’enquête qui sera confiée à Abygaelle Jensen (Aby)

L’enquêtrice

Aby débarque tout droit des mœurs, elle en a plus qu’assez de voir tous ces prédateurs détruire des vies, n’avoir que de petites peines quand ils en ont et pouvoir recommencer impunément. Elle a donc fait sa demande pour venir travailler aux homicides en laissant non sans regrets son chef, son mentor qui restera à ses côtés pour la conseiller, la soutenir. Aux homicides, au moins, les peines sont plus conséquentes.

Charles Picard, son nouveau patron, va la désigner comme enquêtrice principale pour cette affaire de meurtre et ce, pour son premier jour. Il lui affectera comme équipiers Murielle Bouchard et Jacques Morris pour la seconder et lui expliquer les ficelles du métier aux homicides aux vues de leurs expériences. Cette enquête la rapprochera de son ancien travail aux mœurs, passé qu’elle voulait laisser derrière elle.

La famille Primeau

Nous suivrons le quotidien de la famille Primeau. Raymond, le père, militaire en retraite et tireur d’élite au Vietnam qui s’est renfermé dans la passion du modélisme. Monique, son épouse, qui vit sans vie. De leurs 2 enfants, William s’est exilé en Angleterre pour y travailler et Nathalie s’est suicidée. Raymond et William ne se parlent plus depuis ce moment tragique dans la vie de cette famille autrefois très unie.

Monique apprendra l’assassinat d’Ariane Légaré par un bulletin télévisé. Effarée par cette nouvelle, elle en parlera à son mari qui a stoppé toute activité, le regard dans le vide.

L’ex-petit ami de Nathalie Primeau

Maxime fauvette, comptable de son état, est également un personnage important qu’Aby et ses collègues interrogent souvent au fil de l’enquête. Marié, père de 3 enfants, il est en possession de tout ce qu’il désirait matériellement. Il aime sa femme et ses enfants malgré quelques TOC concernant l’ordre et le rangement, tout doit être programmé, bien orchestré, bien rangé. Cependant, sa vie n’aurait pas du être ainsi, pas avec les mêmes visages.

Mais pourquoi avoir assassiné Ariane Légaré ?

L’enquête s’annonce compliquée vu le manque d’indices.

Aby apprendra que l’oncle d’Ariane, Stéphane, a reçu un message à la suite de l’assassinat de sa nièce et que ce n’est pas le premier, il en avait déjà reçu un dans le même acabit à la suite du décès de sa maman quelques années plus tôt. Jusqu’à l’assassinat de sa petite nièce, ce dernier était sobre de toute drogue grâce entre autre à Annie, sa sponsor chez les Narcotiques Anonymes. D’habitude, c’est lui qui l’aide mais aujourd’hui, c’est lui qui a besoin d’aide. Elle ne pourra rien pour lui, il retournera voir son fournisseur de drogue. La douleur de la perte est trop forte et la raison trop faible. Il sait pourtant que sa sœur Madeleine, maman d’Ariane, ne lui pardonnera aucun écart. Il en va de même pour son beau-frère Jacques et son neveu Marco. Il réussira tout de même à convaincre Jacques qu’il ne s’est pas drogué pour rendre visite à sa sœur qui est hospitalisée et surtout être en pleine possession de ses moyens pour comprendre et venger sa nièce ! S’il savait la mission qui motive l’assassin…

L’enquête continue

Aby et ses collègues continuent à chercher des indices, étudier les rapports d’autopsies, consulter un spécialiste en armement qui confirmera bien que c’est un Dragunov qui a été utilisé ainsi que l’angle de tir est correct. Et puis ils ont retrouvé cette dame en bois mais rien dans l’enquête qui puissent identifier le tueur.

Il y aura d’autres meurtres de même nature avec la même signature autour de la famille Légaré puis un autre qui n’a rien à voir mettra les enquêteurs en déroute. Aby est complètement débordée par cette histoire, elle est en proie avec des doutes sur sa décision de venir aux homicides et ça ne l’aide pas à avoir l’esprit clair. Elle se fera agresser chez elle par le soi-disant tueur qui se rendra à la police, elle l’identifiera, tout le monde sera soulagé mais pour elle, ça ne colle pas pour preuve. Les meurtres reprennent.

Et pendant que les enquêteurs se démènent pour regrouper leurs investigations, l’assassin est tranquillement dans sa chambre entrain de savourer ses tirs, il est en paix et se conforte dans le pouvoir de continuer sa mission, il doit accomplir sa mission, il n’a pas le choix et quand les gens sauront,ils comprendront.

Et ce ne sont pas les seuls personnages…

Nous passerons d’une famille à l’autre tout au long de l’enquête, au cours de l’avancée de l’enquête et dans une enquête parallèle faisant intervenir la mafia russe !

Nous apprendrons les raisons du suicide de Nathalie Primeau, et que des assassinats ont déjà été commis par le passé, concernant l’horrible affaire de Nathalie.

Beaucoup de personnes que je viens de vous dépeindre ont un mobile, certains sont sans doute coupables mais l’assassin sera le seul à assumer ses actes et vous donnera les raisons du pourquoi « la Dame en Bois »

Le Podcast audio

Mon avis

C’est mon coup de cœur Thriller du mois d’Octobre pour la qualité de la plume, la manière de présenter le thriller, de mettre l’assassin à la troisième personne tout en nous mettant à sa place, c’est très subtil.

Quelques apprentissages en « parler Québécois », j’apprécie la richesse du vocabulaire et la manière dont les scènes et les sentiments sont détaillés, ça donne une profondeur, de la puissance et de l’impact au roman. Ne pas mettre entre toutes les mains, certaines scènes sont violentes.

L’histoire de fond  est un problème très grave qui devrait être pris en considération plus qu’il ne l’est aujourd’hui, ça peut entraîner des dérives incontrôlables.

La trame du livre peut paraître étonnante, surprenante au début mais elle est nécessaire dans l’intrigue.

Avec un auteur tel que Sebastyen Deygas, Abygaelle a un joli avenir devant elle et concernant le nombre de pages, il faut bien ça pour construire un bon thriller sur ce sujet. Aby est un personnage très attachant. Elle est pleine de vivacité, méthodique et tenace, tout ce qui est nécessaire pour mener des enquêtes difficiles.

A lire absolument.

 

En vidéo sur IGTV

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par La Fabrique du Bonheur (@bujoaddictcommunity)

 

Extraits

« Ce discours n’était pas innocent, il n’était pas dépourvu de sens. Il faisait allusion à quelque chose de réel, de cruel. Quelque chose qui le hante et avec lequel il doit vivre jour après jour.

Il ne reste qu’à découvrir de quoi il s’agit »

Celui-ci est bien trompeur comme certains personnages…

« Qu’on le veuille ou non, on est toujours plus attristé quand un chasseur pose à côté d’un daim ou d’un lion qu’à côté d’un porc.

On est plus enragé par le meurtre d’un enfant ou d’un couple de personnes âgées que par un homme blanc, mi- quarantaine et obèse »

SimPlement.pro

Author: david

Ma femme est ma vie, mon astre de lumière, La Nature. nos animaux, chevaux, chats et poules, sont ma petite arche. "Carpe Diem", c'est plus facile à dire qu'à faire mais j'essaie. J'aime ma vie de Paysan-Montagnard, la lecture, la randonnée,... Toujours un livre à portée de main, je ne supporte pas être en manque de lecture, un bon thriller, l'ésotèrisme, les voyages et beaucoup d'autres thèmes dans lesquels je peux apprendre quelque chose !

close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils lecture et astuces du Bullet Journal, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 thoughts on “La Dame en Bois

Ici, on adore bavarder