Le crime de la fête votive

Très cher lectorat, cette semaine, j’ai une pensée pour ceux qui me disent toujours “j’aime pas les gros livres”. Si je me sens frustrée par les histoires courtes, je vais présenter aujourd’hui une aventure amusante bouclée en 200 pages.

Une enquête de Lombric

Sud de la France. Été 2014. Samuel Lombric revient dans son village natal, Saint-Just, dans l’Hérault, pour aider un ami qui se prétend en danger. De découvertes sordides en révélations troublantes, tandis que la fête locale bat son plein et que la chaleur caniculaire écrase tout, le détective amateur va être amené à résoudre le crime sanglant de la jeune Sonia.

  • Éditeur : Auteur indépendant (2 septembre 2020)
  • Langue : Français
  • Broché : 204 pages

Sur sa biographie (lien en fin d’article), l’auteur parle de partage dans l’écriture :

Car je crois que lorsqu’on crée une bulle dans laquelle on plonge ses héros, lorsqu’on les fait vivre, lorsqu’on leur fait surmonter des épreuves, il y a des leçons à en tirer. Une philosophie à écrire et à retenir pour les hommes modernes que nous sommes.
Je souhaite, à travers les livres que je propose, si vous le souhaitez, vous faire évader à travers les aventures de mes personnages. Vous faire oublier le quotidien. Et confronter avec vous ma philosophie de la vie.

Je vous présente l’histoire à ma façon

En tournant la première page, je suis arrivée à Saint-Just, dans l’Hérault. Il y a une foule infernale venue assister au lâché de taureaux de Camargue dans les rues. Les villageois, en ce mois d’août, regardent les hommes jouer à cache-cache avec les taureaux : un spectacle apprécié.

Samuel Lombric débarque en taxi sans pouvoir accéder à son hôtel au risque de croiser ces fameux taureaux. Lombric doit patienter et subir les odeurs et la chaleur. Il regrette déjà d’être à Saint-Just parce qu’il vit dans les Pyrénées  où la température est plus clémente. Lombric est ronchon, il voudrait manger, prendre une douche  et rester au calme. Pourquoi donc est-il venu se perdre à Saint-Just ?

Son ami d’enfance d’il y a 20 ans lui a écrit. Lombric était très ami avec Pierre quand il était jeune, car oui, Lombric a habité ce village lui aussi. Pierre a réussi à trouver une adresse mail pour raconter ses frayeurs à ce vieil ami, expliquant qu’il est en danger :

J’ai peur Samuel. Je ne me sens pas en sécurité. Je sais que tu ne travailles pas vraiment… alors je me suis dit : ce brave Lombric, peut-être accepterait-il de m’aider, lui dont on parle tant dans les journaux! J’ai pris la liberté de te réserver une chambre à partir de la semaine prochaine au Toril magique. […] Viens, s’il te plaît, et ne traîne pas. Au nom de notre vieille amitié.

Frais et sympa

Frais et sympa sont les premiers mots qui me viennent à la lecture des premières pages. Si Lombric n’aime pas la chaleur, elle me fait du bien à moi. Et puis d’ailleurs, qu’est ce qu’une fête votive ? Tant qu’à aimer lire, je vais aussi m’instruire un peu.

Traditionnellement une fête votive se doit de comporter des attractions foraines, un repas pris en commun sur la place publique, une grande tombola gratuite, un concours de pétanque et un bal nocturne ou balleti. C’est une fête qu’organise un village en hommage à son saint patron. En Camargue, les fêtes votives sont souvent signe de traditions taurines, à l’instar des Ferias. Plus ou moins chaque village possède une jeunesse officielle, ayant pour habitude de porter des maillots avec un style Football. Les membres ont environ 18 ans et la composition change donc chaque année.

Alors je comprends bien le principe mais dans mon village Ardéchois, cette fête, c’est la Vogue et c’est celle des conscrits. Ici, pas de taureau mais il avait une course à l’oie à laquelle j’ai assisté quand je suis arrivée… bonne idée car depuis, le folklore a pris une claque. Chaque région a sa fête et le village de Saint-Just vous présente son programme (2020). Voilà pour vous donner une idée de cette ambiance à laquelle mieux vaut être habitué 😉 Alors merci pour cette aventure culturelle que l’auteur partage à merveille.

Un peu d’humour

De mon point de vue, un livre a toujours un intérêt. Mais si ce roman est présenté sous le signe du polar (roman policier), je vais me permettre de changer de rubrique. “Une enquête de Lombric”.. Je m’attendais donc à un flic dans le genre un peu spécial, solitaire et probablement à la retraite (Je sais que tu ne travailles pas vraiment)… Son vieil ami ne lui a pas trop laissé le choix, il va donc l’aider…

Que Nenni! D’ailleurs, que fait-il donc Lombric ? Mystère… Son nom est ressorti dans le journal pour une affaire brièvement résumée dans sa présentation. Et puis ça fait au moins 20 ans qu’il n’a plus de nouvelles de son vieux copain mais le voilà qui débarque comme ça, hop! J’en ai déduit que sa vie doit être ennuyeuse à mourir et que c’est pour lui une occasion de sortir de son placard. Lombric moi, je l’aime bien. Il m’a fait rigoler tout au long du roman tellement ce type de personnage est improbable. Une véritable caricature à découvrir. Si, si 😉

Quand au vieux copain, c’est un cas d’école pour apprenti psychologue, tout aussi improbable que Lombric d’ailleurs.

Situation à désorienter une boussole

Je ne sais pas vous, chers lecteurs, mais personnellement, au risque de vous sembler désagréable, je ne vais pas sauter dans ma voiture pour retrouver une copine que je n’ai pas vu depuis 20 ans et qui m’a retrouvée en fouinant je ne sais où. Si son cheval a des soucis, au mieux je lui réponds par téléphone mais je pense plutôt lui conseiller d’ouvrir les pages jaunes pour trouver un vétérinaire. Mais, comme dirait l’autre : admettons!

Je ne me vois pas non plus arriver dans un village pour enquêter sur des histoires qui ne me concernent pas. Ah, je n’ai pas dit que quand Lombric arrive à Saint-Just, personne n’est mort (pas encore). Je me suis un peu demandée s’il ferait un bon cadavre mais j’avais lu sur la quatrième de couverture. Pis bon, il n’a rien à voir avec les forces de l’ordre, Lombric. Cependant, il faut avouer que la fête est marrante et que les personnages sont hauts en couleurs.

Si j’en ai l’occasion, j’irai un jour à Saint-Just lors d’une fête votive. J’espère que la commune sera reconnaissante envers l’auteur d’attirer des touristes.

Mais que fait la police ?

C’est LA grande question posée dans ce roman. La pauvre petite Sonia est morte quand même! Mais la fête continue, l’hôtel où elle est retrouvée reste ouvert et la scène de crime est aussi improbable que Lombric qui commence à mener une enquête amateur sans croiser un uniforme.

J’enquête sur le meurtre de ce matin… vous n’êtes pas du tout suspecte, ne vous inquiétez pas. C’est seulement par curiosité, pas du tout par indiscrétion.(Lombric)

Le plus drôle, c’est ce fameux Lombric qui téléphone au procureur et qui lui parle sans aucun problème pour lui donner des “indices”. Bon, alors quand même, un procureur, c’est la personne totalement injoignable et qui ne répond pas comme s’il tenait la permanence de SOS amitié. Même si vous lui écrivez pour une affaire sérieuse, votre lettre n’arrivera probablement pas sur son bureau.

Conclusion

Si vous m’avez lue jusque là, je vais vous surprendre : j’ai aimé ce roman. C’est réellement frais et sympa, totalement irréaliste. Je l’ai lu jusqu’à la fin sans me forcer, je me suis simplement amusée. Un roman qui caricature tous les polars que j’ai lu jusqu’à aujourd’hui. Unique dans le genre, même pour les jeunes lecteurs. Vous aller rencontrer un échantillon de non-dits, de secrets, de potins de village autour d’un meurtre qui sert de prétexte à réunir tout ce petit monde. Je remercie très sincèrement Guilhem CANDIE pour ce service presse hors du commun.

Le crime de la fête votive

Pour en savoir plus

Le site de l’auteur : https://www.guilhemcandie.com

Les bonus : Vlog et Podcast

Vlog dans l’ambiance festive (OK, il y a des jours comme ça)

Sur votre lecteur favoris

Musique pour les connaisseurs 😉

Author: Angélique

Chroniqueuse Littéraire Animatrice : Coach Organisation, Ateliers Bullet Journal, Psychologie positive Responsable associative maison-ecologique.org

4 thoughts on “Le crime de la fête votive

  1. bonjour, comment vas tu? de mon coté, j’essaye de ne pas me lancer dans les sagas. plusieurs tomes, ça demande beaucoup de temps… , je dis ça et en meme temps j’ai commencé la saga de hurle le mois dernier (lu 2/3) et hier j’ai commencé celle de grace and fury (1/2) pas très crédible dans mes paroles! passe un bon jeudi et à bientôt!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.