Le mythe de la femme sauvage ~ zana

Bonjour les lectivores 😉

Aujourd’hui, je vais présenter ma toute dernière lecture : le roman de Sonia Perez, “ZANA”

Le mythe de la femme sauvage ~ zara, un roman de Sonia Perez

 

Présentation du livre et de l’autrice

Zana, personnage principal de ce roman est une jeune femme de 39 ans, entière et parfois un peu excessive. Elle est tireur d’élite dans l’antenne toulousaine du Raid. Son boulot donne un sens à sa vie.

Bien que d’origine slave, Zara a la peau mate, le nez un peu épaté et des lèvres charnues. C’est une femme bien entraînée, musclée au cheveux roux/auburn…… et particulièrement grande : 1,92m.

Dans les premières pages, nous découvrons la situation professionnelle instable de Zana qui se pose pas mal de question sur son devenir. En rentrant d’une soirée passée en compagnie de son ancienne copine de Fac, Zana allume machinalement la télévision pour y voir défiler son prénom. Assez fière de voir un reportage “surprise” qui la concerne, elle regarde en réalité un documentaire sur la légende de Bigfoot. Cette autre Zana aurait été capturée en Géorgie au XIXe, une femme sauvage.

Dans ce reportage, Zana reconnaît la photo de son arrière grand père et réalise que cette femme sauvage serait son aïeule inconnue. Puisqu’il est possible de demander un test ADN facilement (elle vient de voir la publicité sur le site), Zana songe à trouver une réponse au moment où elle s’interroge le plus sur ses origines. C’est l’élément déclencheur mais je n’en dirai pas plus… Suspens 😉

Zana est le premier roman de Sonia Perez. J’ai reçu ce roman en SP et je remercie sincèrement l’autrice pour sa confiance.

  • Éditeur : Auto-édition (29 novembre 2020)
  • Langue : : Français
  • Broché : 171 pages
  • ISBN-13 : 979-8573486147
  • Poids de l’article : 318 g
  • Dimensions : 15.24 x 0.99 x 22.86 cm
  • #ESPIONNAGE #EXPERIENCEGENETIQUE #SCIENCE-FICTION #POLARS/THRILLERS #FEMMES

Mon avis sur ce roman

Les points positifs

Ce livre m’a beaucoup plu parce que l’autrice m’a emmenée en Géorgie dans une aventure mouvementée. Impossible de lâcher ce livre. L’histoire est mystérieuse et tragique à la fois. J’ai découvert les personnages au fur et à mesure au point que j’ai eu envie de retracer l’arbre généalogique de Zana. Le lecteur traverse une époque ancienne dans les rêves du personnage principal.

Ce roman permet de s’évader tout en posant quelques réflexions sur les limites de la science. Entre le mythe de la femme sauvage, forte, résistante, ancêtre de l’homme du XXIe siècle et expériences génétiques illégales pour transformer notre nature (transhumanisme), je me pose la question de l’éthique et du respect de la nature qui nous entoure.

Un sujet qui fait partie aujourd’hui de notre actualité avec les fameux vaccin Covid-19 qui sont des vaccins à ARN.

Les points négatifs

J’ai eu beaucoup de difficultés à rentrer dans l’histoire, tout simplement parce que le résumé rédigé en quatrième de couverture est déstabilisant. Ce résumé donne une part importance à la femme dans le Raid. Même si ce sujet est légèrement abordé, il est sans réel lien avec le fond de l’histoire.

Dans cette aventure, tout s’enchaîne à grande vitesse et quelques passages de transition auraient été probablement utiles pour une meilleure compréhension des différentes thématiques

Ma note

3.5/5 (entre bon et très bon donc)

Mes conseils aux lecteurs

Je recommande ce livre à ceux qui cherchent un livre facile à lire et qui aiment l’aventure. Une fiction qui titille cette étincelle en vous, celle de la curiosité et de la réflexion sur des sujets épineux.

Bonus : le podcast (extrait)

En vidéo

Liens utiles

Dossiers Bigfoot

Dossiers Bigfoot : https://www.telescoop.tv/2019/02/23/2875136/2875136_4_Dossiers-Bigfoot.html?fbclid=IwAR29ynSPQrEIT0i_hEl0uFVyokrGezpxyy99FNaevfv_UymDgSveu0QDfDM

Retrouvez Sonia Perez sur Facebook : https://www.facebook.com/soniaperezromanciere/ et

Instagram : https://www.instagram.com/soniaperezromanciere/

14 thoughts on “Le mythe de la femme sauvage ~ zana

          1. Le truc, c’est que j’ai envie de tout lire… Mais entre le temps (et l’argent) ça devient compliqué. Et puis j’ai mauvaise mémoire, si je note pas les titres, je zappe.

          2. Arf. Les bouquins je les reçois de plus en plus parce que mes chroniques plaisent. Par contre le temps n’est pas élastique et la période des foins arrive à grand pas.

          3. Eh bien, je trouve ça cool que tu puisses recevoir des services presse. 😉
            Et si tu gères bien ton temps, tu peux lire (des SP) tout en travaillant. Perso, j’ai déjà eu refusé des SP mais en général, je ne les demande pas. (sauf via Babelio). Ça devient trop compliqué à traiter sinon. Surtout que j’ai toujours deux SP qui dorment depuis des mois. J’ai honte. Mais j’espère vraiment les lire bientôt. Et j’ai reçu deux autres livres (une romance que je sais que je vais adorer et une enquête/doc qui va prendre beaucoup de temps (800 pages presque))

          4. J’ai un calendrier pour les SP. Donc une date pour rendre le travail demandé. Je ne peux pas laisser trainer (merci bullet journal).
            Un par semaine jusqu’en juillet….. Et j’ai encore du temps libre 😂 en dormant 9h par nuit.
            #superwoman

          5. Au moins, ce bullet fait son travail et t’aide à rester organisée. 😉
            9h par nuit… Je sais pas quand c’est la dernière fois que j’ai pu dormir autant.
            Ma grand-mère aime me dire qu’elle a pu vraiment dormir qu’aux cinq ans de son dernier. 😂 Avant, c’était pas possible.

          6. Ah. Même avec les enfants, je dormais. Je me couche tôt et je me lève de bonne heure.
            Je suis effectivement bien organisée…. c’est ce qu’on me dit 😉.

          7. Tant mieux d’avoir pu conserver ton sommeil. 😊
            Et pour l’organisation, c’est vraiment une bonne chose aussi.
            J’ai du mal à m’imposer certaines choses notamment des horaires spécifiques. Mais bon, les repas par exemple, entre l’école et le travail de monsieur, ils se font toujours à la même heure. Pareil pour l’heure du coucher mais souvent ils luttent comme des diables… Ça me donne la sensation que j’ai pas pu profiter de ma journée alors je me couche tard (maintenant moins puisqu’ils sont tous à l’école et que j’ai six heures quatre jours par semaine ou je suis seule (sauf les après-midi où mon homme ne travaille pas)) .

Mon blog se nourrit de vos commentaires, merci pour lui (et moi)