Les vignes du Diable

Vendredi lecture : je présente aujourd’hui un roman un peu particulier :

Les vignes du diable d’Annebel Joseph

Vendredi lecture : je présente aujourd'hui un roman un peu particulier : Les vignes du diable d’Annebel Joseph

 

A propos de l’auteur

Annebel Joseph a publié un premier livre, roman policier, intitulé Deuil, paru en janvier 2021. Les Vignes du Diable, roman historique, est son deuxième livre. Juriste de formation, elle a fait carrière en tant qu’avocate, juriste et directrice juridique. Elle travaille et vit depuis 2007 en Belgique.

A propos du livre

  • Genre : Roman historique, thriller
  • Editeur : Ex Aequo
  • Grand format

En quelques mots

Fin du XIV° siècle en Bourgogne, des moines et frères convers de l’ordre des cisterciens trouvent la mort de façon bien étrange.

Gabriele Farinelle, Jeune chevalier au service du Duc Philippe de Bourgogne a pour mission de vérifier les comptes quand aux dons faits par le Duc dans les abbayes du Duché.

Gabriele mène également, pour son propre compte, une enquête au sujet des meurtres ou disparitions des moines et frères convers. Ces derniers on tous un point commun en qualité de cellériers et rattachés à la vinification. Comme nous l’apprendrons par la suite, le frère de sang de Gabriele fait partie des victimes et lui aurait demandé de l’aide peu avant sa mort.

Visite à l’Abbaye

Gabriele, lors de sa 1° entrevue, rencontrera l’abbé Etienne qui trouve la manière cavalière du Duc de vérifier ainsi l’emploi de ses dons et je le cite « le spirituel n’a pas à répondre au temporel » Il fera la connaissance de voyageurs dont Arno, un soi-disant négociant en vin qui a le même accent Florentin que lui. Gabriele l’a eut par sa mère qui lui a fait visité beaucoup d’endroits par la lecture (pour la petite histoire). Il assistera au repas des moines et s’étonnera de la bonne pitance malgré la règle de Saint Benoit censé régir l’ordre cistercien.

Il verra également le cellérier Pierre ainsi que son aide Thomas qui emmènera des documents à Gabriele, l’aide sera retrouvé la gorge tranchée. Bien évidemment et comme c’est le dernier à l’avoir vu vivant, les soupçons se tourneront vers Gabriele qui sera enfermé. Il réussira à s’échapper pour continuer son enquête, ce dernier incident ravivant ses doutes quant aux simples accidents mais les nouvelles vont vite et les questions que posent Gabriele dérangent. Il aura un « contrat » sur la tête sans le savoir.

Brigandage et autres…

En aparté et pour se remettre dans le contexte de l’époque, bandits et mercenaires, fautes de guerre et donc d’employeurs, arpentaient les chemins et pillaient les villages. Nos héros en feront malheureusement les frais mais sont-ils de simples bandits de grands chemins.

Eléanore

Dans une autre contrée de Bourgogne, Eléanore, fille du Comte Armand de Lisel assiste au mariage de sa sœur Garance avec Edmond, fils d’Hugues de Castel, mariage d’intérêt comme il se faisait à l’époque mais cette fois avec un mari plus que spécial comme finira par s’en rendre compte Eléanore.

Eléanore est une toute jeune femme de 16 ans, rousse aux yeux verts, élancée et gracieuse, de la culture et un caractère très affirmé. Bref, belle comme un cœur mais il ne faut pas trop lui marcher sur les pieds d’autant qu’Eudes, son frère aîné de 3 ans, lui a appris à manier l’épée avant qu’elle ne parte étudier au couvent d’où elle revient.

Elle trouve son père préoccupé, elle apprendra que les paysans ont des difficultés à payer les impôts et que les finances sont au plus bas mais visiblement, c’est autre chose qui tracasse le Comte. Dans le groupe de 5 nobles qui protègent le Duc, il pense qu’il y a un traître mais il ne sait pas pour quel motif et même si je le sais, je n’en dirai rien…

Le Comte se fera enlever par des mercenaires et Eudes partira à leurs recherches laissant à Eléanore la charge du château. Elle prendra en mains les rênes du domaine ainsi que de sa vie étant donné qu’elle était plus ou moins promise avec pour dot, un lopin de vigne ce qui aura son importance à la lecture de l’intrigue. Elle prendra des décisions, chamboulera les habitudes avec beaucoup de perspicacité, de logique et avec cette intuition propre au sexe féminin. Elle rencontrera ses paysans dans des conditions parfois dramatiques et tous n’auront plus d’yeux que pour elle.

Et notre Chevalier

Après maintes aventures et comme quoi le hasard n’existe pas, les chemins de Gabriele et du Comte se croiseront d’une manière tragique. Gabriele retournera vers le château des Lisel près de Beaune, y rencontrera Eléanore pour lui apporter des nouvelles du Comte.

Après explications un peu houleuses au début, ils lieront leurs efforts, leurs enquêtes qui se rejoignent pour découvrir la vérité et quelle vérité… celle un peu au dessus dont je ne dirai toujours rien. En fait, l’intrigue est double, elle est spirituelle et temporelle J.

Gabriele retrouvera Eudes, ils feront un bout de chemin ensemble, ils se sépareront pour vivre leurs aventures et se retrouveront avec Eléanore pour dévoiler le complot !

Mon avis

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Une publication partagée par La Fabrique du Bonheur (@bujoaddictcommunity)

Les complots ont de tout temps existé, il a suffi de mettre à disposition de l’Homme un peu de pouvoir, un semblant de richesse et Annebel Joseph nous le démontre à travers ce roman écrit d’une plume à la fois très douce et rude comme l’époque. Hors du complot, d’autres sujets sont traités et finissent de manière radicale.

Annebel m’a embarqué de la première à la dernière pages par ses mots, par l’intrigue et par Eléanore et Gabriele, deux personnages très attachants qu’on ne peut qu’aimer.

Merci pour ce joli moment de lecture dans un moyen-âge un peu méconnu et pourtant si intéressant et merci pour votre confiance.

SimPlement.pro

Author: david

Ma femme est ma vie, mon astre de lumière, La Nature. nos animaux, chevaux, chats et poules, sont ma petite arche. "Carpe Diem", c'est plus facile à dire qu'à faire mais j'essaie. J'aime ma vie de Paysan-Montagnard, la lecture, la randonnée,... Toujours un livre à portée de main, je ne supporte pas être en manque de lecture, un bon thriller, l'ésotèrisme, les voyages et beaucoup d'autres thèmes dans lesquels je peux apprendre quelque chose !

close

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers conseils lecture et astuces du Bullet Journal, ainsi que des cadeaux exclusifs !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 thoughts on “Les vignes du Diable

  1. Il me fait très envie ce livre. Je ne peux pas m’empêcher de penser au Nom de la Rose quand j’entends parler de meurtres dans un monastèr, et j’adore retrouver cette ambiance de silence spirituel teinté d’obscures intentions ou de fanatisme idéologique. Je suis habituellement pas fan de récits historiques, mais si j’ai bien compris, le style de celui-ci n’est pas indigeste et plus axé sur les complots et intrigues que sur les dates.

    Petit coucou au passage à toi, David et tous vos amis à pattes 🖐

    1. Coucou, je ne l’ai pas encore lu mais effectivement, c’est plus un polar/thriller sur fond médiéval. J’ai aussi pensé au nom de la rose 😉
      J’espère que tu vas bien.
      A très vite

Ici, on adore bavarder