Nom de code : C.19

Que lisez-vous en ce beau lundi printanier ? Je vous propose une chronique du roman Nom de code : C.19 ainsi qu’un vlog où j’ai ouvert le sujet….

Je vous propose une chronique du roman Nom de code : C.19 ainsi qu'un vlog où j'ai ouvert le sujet....

L’auteur

Jean-Claude Michot est né en 1955 à Lyon. Artisan taxi pendant vingt ans dans cette ville, il la connaît parfaitement et aime situer ses romans dans cette métropole entre Rhône et Saône.
Commerçant en Dordogne pour un temps, il coule des jours tranquilles actuellement dans le Périgord en tant que retraité. Un de ses romans ” Les vignes de la veuve ” se passe en pays de Bergerac. Nom de code : C.19 est son dixième roman.

Nous vivons en Périgord depuis 3 ans. J’ai fait le taxi durant 20 ans à Lyon, après des études d’électronique… Ce métier me convenant par sa spécificité d’être assez libre.

En bref

Max aurait-il dû laisser la clé USB trouvée sur la banquette d’un taxi ? Il eût été préférable pour lui de ne pas succomber à la tentation. Les jours suivants deviendront les plus difficiles de toute son existence. Avec sa femme Estelle, handicapée, ils décideront de fuir le danger, seule solution viable dans l’immédiat. L’organisation, opaque, tentaculaire, mettra tout en œuvre pour les retrouver. Arriveront-ils à survivre ?

  • Éditeur : Auteur indépendant (2 septembre 2020)
  • Langue : Français
  • Broché : 149 pages

Quelques mots sur l’histoire

Le 15 janvier 2020, Max quitte son travail pour retrouver Estelle, sa femme. Ils fêtent ce soir là l’anniversaire de leur rencontre : ils se sont rencontrés il y a 5 ans. Pour être reposé, il prend un taxi et non les transports comme à son habitude.

Son attention, soudain, est attiré par un petit objet de couleur verte posé sur la banquette. En y regardant de plus près, il voit que cet objet est une clé USB. Sans réellement comprendre son geste, Max prend la clé USB et la glisse dans la poche de son costume.

Le lendemain, il branche la clé pour en découvrir le contenu mais il ne voit que des symboles incompréhensibles dont il ne comprend pas le sens.

Pendant ce temps, à Zurich, Monsieur Stanislas fulmine de bon matin. La clé a disparu alors qu’elle devait parvenir aux services secrets de plus de 150 pays dans le monde…..

Max invite Paul, informaticien afin de décrypter cette clé. Ils découvrent ce qu’ils n’auraient jamais dû savoir :

“En deux mots, un virus envahirait la planète et les pays se replieraient sur eux-mêmes. La plupart des pays de la planète devrait prendre des mesures drastiques, allant jusqu’au confinement des personnes.”

Le nouvel ordre mondial met tout en place pour récupérer cette clé et éliminer ceux qui ont connaissance de son contenu. Leur plan ? Rendre les individus malléables, soumis et de plus en plus demandeurs de servitudes. Ils ont tout prévu sauf le vol de cette clé.

Max et Estelle doivent s’enfuir, se cacher. Y parviendront-ils ? Le nouvel ordre mondial mettra-t-il son plan à exécution ? Tournez les pages du roman “Nom de code : C.19”, savourez le suspens de ce thriller.

Mon avis sur ce roman

Ce livre m’a plu parce qu’il est réaliste. L’auteur s’est inspiré des évènements de l’année 2020 pour écrire une fiction étrange. Ce roman est paru en septembre 2020 et en achevant son roman, Jean-Claude Michot ne pouvait pas anticiper sur ce que nous vivons encore en juin 2021.

Surprenant ? Oui, c’est le mot pour décrire ce thriller puisque je l’ai découvert ce mois-ci. L’intrigue est captivante et le lecteur se pose des questions sur le contenu de cette fameuse clé USB. Loin d’être un roman d’évasion, il procure beaucoup d’émotions contradictoires qui m’ont rappelés ce que j’ai vécu en 2020.

Même si je n’ai jamais cédé à la panique véhiculée par les médias, l’auteur a poussé ma réflexion bien au-delà de ce que je pouvais imaginer. Je me demande si l’auteur cherche à témoigner ou à nous émouvoir dans ce roman court très simple à lire et à comprendre.

Une lecture pour qui ?

Quand j'ai accepté de chroniquer ce roman, je n'avais pas fait le lien entre son titre C.19 et la "crise sanitaire".

Ce thriller plaira à tous les lecteurs. Est-ce un simple roman d’espionnage ? Alors laissez-vous divertir et dévorez ce roman. Est-ce une intrigue romancée des changements de notre société ? Alors ce livre est à lire de toute urgence.

Et si on en parlait ?

Quand j’ai accepté de chroniquer ce roman, je n’avais pas fait le lien entre son titre C.19 et la “crise sanitaire”. Je vous avoue que j’aurais refusé de lire et donc de m’exprimer sur un sujet qui divise un peu trop la population. Mais puisque mon rôle est de donner un avis sur ma lecture, je vous propose d’aller un peu plus loin. Pour ceux qui préfèrent les podcasts audio, il est disponible sur votre plateforme d’écoute favorite. A très bientôt.

Je remercie Jean-Claude Michot pour sa confiance.

Je tiens aussi à remercier le site Simplement Pro qui à permis notre mise en relation.

SimPlement.pro

Je vous souhaite une belle semaine et je vous retrouve lundi prochain pour une nouvelle chronique.

Author: Angélique

Chroniqueuse Littéraire Animatrice : Coach Organisation, Ateliers Bullet Journal, Psychologie positive Responsable associative maison-ecologique.org

2 thoughts on “Nom de code : C.19

  1. Re Angélique, Je suis comme toi, en voyant le titre, j’ai lu Code 19 mais en lisant le résumé, j’ai vitre compris mon erreur. Il est proposé en lecture gratuite sur Kindle Unlimited, et donc rajouté à ma liste d’envie en attendant de lire mes autres emprunts. Merci pour ta recommandation et bel après-midi !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.