Organisation : Savoir s’adapter

Bonjour à tous, en ce beau mercredi, je vais parler de l’organisation dans les pages du Bullet Journal. Cet outil est très efficace, encore faut-il savoir l’adapter à soi-même. Ce qui convient à l’un n’est pas toujours idéal pour un autre. Alors peu à peu, j’adapte.

Blocs, Cases ou pas ?

J’ai parlé il y a quelques temps de l’organisation de la journée par blocs, comme on le fait avec l’emploi du temps scolaire. Ma semaine de test fut un véritable enfer et un échec cuisant : je ne rentre pas dans une case lol. Mais je ne me décourage jamais et j’ai donc fait une semaine dans laquelle j’ai noté ce que je faisais, à quelle heure, combien de temps etc…

je vais parler de l'organisation dans les pages du Bullet Journal. Cet outil est très efficace, encore fait-il savoir l'adapter à soi-même.

Je peux vous dire que ça m’a demandé beaucoup d’efforts parce que si je n’ai pas un guide dans ma journée, je me disperse et le plus problématique (voir dangereux) se remarque par un décalage qui peut aller jusqu’à l’anarchie entre le jour et la nuit. C’est à éviter bien sûr car le manque de sommeil (ou simplement un sommeil de mauvaise qualité) détruit la santé. Il est donc important pour moi de gérer mes horaires mais pas heure par heure.

De quoi dépendent tes activités ?

C’est la question que je me suis posée lors de ma semaine de test parce que mes tâches sont d’une incroyable mobilité. Bien sûr, si tu es prof, tu organises tes cours heure par heure et le principe des cases est probablement bien adapté. C’est aussi adapté à de nombreuses activités dont l’horaire est fixée, qu’elles soient répétitives ou pas.

Nous sommes sur la météo agricole qui est plus précise localement mais consulter les prévisions détermine les activités quotidiennes extérieures.

Comme j’ai des activités multiples, ce mode d’organisation m’a semblé logique. Mais je travaille avec la météo 🙂 imprévisible et particulièrement variable. Je donne aussi des cours en ligne et mes chroniques sont soumises au respect du délais demandé par l’auteur ou l’éditeur. J’ai songé à prendre un congé sabbatique mais si je peux refuser les chroniques et programmer mes cours, les chevaux n’apprécieront pas, eux.

Pour exemple, cette semaine ils vont travailler un peu et nous devions sortir ce mercredi. Je rédige l’article lundi et j’ai reçu un texto dans la journée pour déplacer cette sortie à jeudi. Nous sommes sur la météo agricole qui est plus précise localement mais consulter les prévisions détermine les activités quotidiennes extérieures.

Nous sommes sur la météo agricole qui est plus précise localement mais consulter les prévisions détermine les activités quotidiennes extérieures.

Bref, je dois avoir des horaires de référence mais elles doivent rester malléables. Ma méthode ? Je vais travailler avec une bonne semaine d’avance pour les pluies de dernières minutes.

Santé, bien-être

J’en ai parlé plus haut, notre organisation doit aussi prendre en considération notre rythme physiologique. De ce coté là, nous ne sommes pas égaux. J’ai besoin de sommeil et surtout, de me coucher tôt pour me lever tôt alors exit les activités tardives. Elles sont exceptionnelles et j’en tiens compte dans ma journée du lendemain pour récupérer.

Je gagne en efficacité aussi en prenant mes repas à heures fixes et dans le calme. Il fut une époque où j’avalais un sandwich sur mon bureau devant le PC, ce n’est plus dans l’air du temps, tout simplement parce que euh… Je vieillis 😀 Je n’ai pas trouvé d’autre raison.

De même, je fais de l’exercice régulier car plus les années passent, plus je sens bien la reprise si je fais une pause dans l’exercice physique. Alors marche, randonnée… se transforment en stepper si le temps est franchement trop abominable. Par contre, la randonnée équestre dois rester très régulière tout comme la méditation, le yoga et le Reiki.

Après une période compliquée, je fais donc ma semaine 1 sur ce nouveau rythme et il semble me convenir. Je précise aussi que mes activités ne se font pas heure par heure. C’est peut-être aussi ce qui explique l’échec total des cases ;).

La préparation des pages

Je prépare ma journée du lendemain le soir. En général, je note tout ce que j’ai à faire et je répartis dans la journée selon le temps que demandera telle ou telle tâche. Je prépare ma double page semaine le week-end car je laisse toujours une place pour mon memory book. Cette semaine, je ferai un memory de ma journée de randonnée : je collectionne les bons souvenirs 😉

J’ai séparé le journal de mes humeurs parce que j’écris vraiment beaucoup. J’ai pris un carnet et chaque matin, je me lâche par écrit tant que le besoin s’en fait sentir : la concentration demandée par le yoga libère pas mal d’émotions, pour moi du moins.

Je vous souhaite un bon mercredi et je vous retrouve très bientôt pour de nouvelles aventures

Author: Angelique

BuJo - Chevaux - Photos
Je suis une dévoreuse de livres et une grande utilisatrice du Bullet Journal.
J'aime la nature, le soleil et le bleu azur du ciel de ma région d'adoption.

3 thoughts on “Organisation : Savoir s’adapter

  1. bonjour, comment vas tu? tout comme toi je ne m’organise pas par horaire mais par taches. je planifie au minimum à la semaine avec des activités pour le matin et l’après midi. en soirée, cela dépend du planning scolaire de mon fils. car comme toi, avec ma mauvaise santé, j’ai besoin de repos si je veux arriver à me lever le matin 😉 c’est moi qui réveille mon fils car cette marmotte n’entend pas le réveil (ce qui me permet de commencer mes taches tot aussi) après, on ne peut pas figer nos activités, il y a toujours de l’imprévu. il faut savoir les accepter sans trop se frustrer 😉 passe une bonne soirée et à bientôt!

    1. Coucou Virginie,
      Je vois que nous nous débrouillons à peu près de la même façon 😉
      Mais en ce moment avec la météo ici, c’est l’imprévu qui devient commun lol.
      Je te souhaite une belle fin de semaine.

Comments are closed.