Petite philosophie du Chardon et promenade nature

Les ânes et les chevaux ont l’étonnante capacité de manger, et même de se régaler, de chardons ! J’ai cherché des explications pour savoir, comprendre comment c’est possible.

les chevaux ont l’étonnante capacité de manger, et même de se régaler, de chardons !

Les animaux ne sont pas bêtes. Car s’ils mangent des chardons, c’est que ces plantes ont des qualités nutritives et médicinales exceptionnelles. Vous aussi, vous pourriez en profiter, à condition de bien choisir vos chardons et de les préparer comme il faut. C’est ce que nous allons voir.

Tout est bon dans le chardon !

Il existe de nombreuses variétés de chardon. Nous les confondons allègrement, sous prétexte qu’ils ont des feuilles vertes, dentelées, terminées par de cruelles épines. Mais promenez-vous aux abords des potagers, sur les talus, dans les friches, près des zones agricoles. Vous remarquerez un chardon aux feuilles veinées d’un blanc laiteux.

Ces traces blanches, figurez-vous, ont été laissées par le lait coulant du sein de la Vierge Marie elle-même, alors qu’elle fuyait en Égypte. Elle se serait arrêtée près d’un chardon pour allaiter l’Enfant Jésus, recherché par le Roi Hérode qui, pour écarter un rival, avait organisé un pogrom de jeune enfants mâles, le « massacre des Innocents ».

C’est du moins ce que racontent les Anciens, qui le baptisèrent pour cette raison chardon-Marie. Pas de faute de frappe, donc, au M majuscule dans le nom, il s’agit bien d’un nom propre.

Le chardon-Marie appartient à la même famille que l’artichaut, les astéracées, ainsi nommés à cause de leurs feuilles en forme d’étoile (aster veut dire étoile en latin).

Derrière la barrière épineuse, chez le chardon-Marie adulte, vous trouvez un cœur tendre, délicieux. Le chardon-Marie a de nombreuses vertus mais le chardon de l’Arboretum est d’une autre variété 😉

Intérêt du chardon

les chevaux ont l’étonnante capacité de manger, et même de se régaler, de chardons !

Certaines espèces sont protégées ou cultivées dans un but décoratif. Il en existe de comestibles, comme le chardon des montagnes. Le chardon commun (Carduus vulgaris) avait trouvé une utilisation alimentaire au XIXe siècle : sa racine était mangée crue ou bouillie et accommodée avec du lait. Un expérimentateur en avait fait l’expérience : « elle est très bonne au goût et se digère facilement, j’en ai fait moi-même l’expérience de toutes les manières ».

les chevaux ont l’étonnante capacité de manger, et même de se régaler, de chardons !

L’oiseau s’en nourrit également : le chardonneret se nourrit des graines du chardon, d’où il tire son nom. La vanesse du chardon appelée aussi la Belle-Dame est un papillon qui pollinise diverses plantes, dont des chardons. La chenille d’un papillon de jour (rhopalocère), la belle-dame, ou vanesse du chardon, Cynthia cardui (Nymphalidae) se nourrit de chardon

Sans se laisser envahir, il est donc utile de laisser quelques chardons et je peux vous dire que Ganesh en est très friand 😉

Promenade : un bain de verdure en musique

Author: Angélique

Chroniqueuse Littéraire Animatrice : Coach Organisation, Ateliers Bullet Journal, Psychologie positive Responsable associative maison-ecologique.org

4 thoughts on “Petite philosophie du Chardon et promenade nature

  1. Je me rappelle quand on était petites avec mes sœurs et grand-mère, on allait à la cueillette car, elle utilisait le chardon-Marie comme soin pour les cheveux et aussi pour panser les petites blessures en onguent mais, je ne peux pas te dire comment elle faisait, cela remonte à loin. Moi, je m’intéressais plus au cœur qui avait le goût des artichauts que pour ses bienfaits nutritionnels 😂

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.