Totem

Un Vendredi Lecture en compagnie de Cyril Vallée et de son roman « Totem »

Un Vendredi Lecture en compagnie de Cyril Vallée et de son roman "Totem"

A propos de l’auteur

Cyril Vallée est né en 1973. Il vit en Suisse avec sa famille.

Longtemps professionnel de l’urgence, il a rencontré l’écriture au travers du développement d’un scénario, coaché par Jean-Marie Roth. Ce fut une révélation, devenue une passion depuis plus de vingt ans : raconter des histoires au travers de ses écrits.

Après un premier thriller et un passage du côté de la science-fiction, il travaille actuellement sur une trilogie fantastique.

 

Quelques mots sur le livre

 

  • Genre : Policier, thriller
  • Éditeur : Autoédition
  • Nombre de pages : 412

Après la fermeture de sa maison d’édition, Cyril Vallée a repris son roman « la douzième victime », il a amené des corrections et il en est ressorti : « Totem ».

 

Les personnages

  • Le Commandant Luc Saint-Antoine : Chef de la cellule d’enquête aux armées, le mec droit en toutes circonstances
  • Clarisse Debrun : Etudiante le jour et hacker la nuit, une espionne débutante pleine de ressources
  • Le Professeur Ian Ivanov : Chercheur en Intelligence Artificielle/Informatique, le savant fou
  • Le Capitaine Eric Bremer : Adjoint du Commandant Luc Saint-Antoine, le petit rigolo mais fin limier
  • Chandler : Chef de Labo pour le Commandant  Saint-Antoine, le terme de Chef l’amuse beaucoup, il est seul
  • Anadar : Hacker en relation avec Clarisse Debrun, beaucoup de questions à son sujet
  • Thomas Bertier : Assistant du Professeur Ian Ivanov et ancien hacker, très difficile à cerner
  • Le Professeur Mallard : Chercheur en Neurobiologie, sa conscience l’a ramenée sur le droit chemin
  • et également des mercenaires, des espions et d’autres étudiants…., des gentils, des incrédules et des très méchants.

Une Mise en bouche

Après la fermeture de sa maison d’édition, Cyril Vallée a repris son roman « la douzième victime », il a amené des corrections et il en est ressorti : « Totem ».

Un train percute une voiture à Strasbourg. Il semble que le cadavre soit celui du Professeur Antonov. Le Professeur Antonov fait des recherches sur l’Intelligence Artificielle pour le compte de l’Armée et c’est la raison pour laquelle le Commandant Luc Saint-Antoine ainsi que son adjoint sont envoyés sur place.

Si l’autopsie ne révèle rien, l’étude de la voiture montre qu’il y a eut sabotage et qu’il faut être doué en informatique et dans le milieu du Professeur, les suspects peuvent être nombreux. L’enquête débute sans trop d’indices. Luc Saint-Antoine a interrogé l’assistant et le Professeur Mallard, mais l’un comme l’autre semble cacher des informations.

Il y a eut un vol de fichiers au laboratoire du Professeur Antonov sur les travaux de ce dernier. Thomas Bertier intercepte l’IP du destinataire qui mène vers Clarisse Debrun qui a disparu. Cette dernière a surpris des individus chez elle entrain de fouiner dans ses ordinateurs. Elle a réussit à se sauver pour rejoindre un ami hacker, Anadar. Elle découvre des détails chez lui qui ne la rassure pas et tente de joindre le Commandant Luc Saint-Antoine. Elle ne comprend pas ce qui se passe, ce que lui veulent ces gens.

C’était une règle d’or dans le milieu : si l’on voulait rester discret et durer un peu dans le piratage, il fallait éviter tout ce qui pouvait attirer l’attention des services français.

Si la mise en place de l’intrigue est très intéressante, la suite est palpitante !

De tentatives de kidnapping au réel enlèvement, de course poursuite à faire retourner les tripes aux fusillades et batailles rangées, l’action ne manque pas dans ce roman.

Clarisse estima qu’ils avaient traversé la moitié de la ville à plus de cent-quarante kilomètres à l’heure….

…. Clarisse hurla en pleurant.

– Putain ! C’est quoi ce bordel ! J’en peux plus ! J’en peux plus !

 

Un véritable coup de cœur 

L'enquête  est complètement atypique, elle mêle une section spéciale des Armées, qui n'a pas les mêmes prérogatives que les autres corps de Police Judiciaire.
En vidéo sur IGTV

L’enquête  est complètement atypique, elle mêle une section spéciale des Armées, qui n’a pas les mêmes prérogatives que les autres corps de Police Judiciaire. Disons que le Commandant Saint-Antoine est dans le genre coriace et se soucie d’avantage des résultats que de la manière d’y arriver. Ensuite, c’est le thème choisi, le côté scientifique avec l’Intelligence Artificielle et toutes les dérives que ça peut entraîner.

La folie des chercheurs associée à la recherche de puissance de quelques individus entraîne bien souvent le sacrifice d’êtres vivants sans être sûr du résultat. D’ailleurs, l’aboutissement des expérimentations, comme le montre la fin, peut  leur échapper et c’est la porte ouverte à tout : ça fait peur. Tout ceci fait réfléchir sur l’importance que prend la technologie. Le dénouement de l’intrigue peut même laisser supposer une suite… ?

Dans la science-fiction que semble apprécier l’auteur !

Du côté de l’écriture, le thriller est très bien orchestré par le choix des personnages qui se veulent attachants pour les gentils et vraiment insupportables, je pèse mes mots, pour les méchants. Entre les bons et les méchants se trouvent une panoplie de personnages inclassables qui rangent le livre dans la catégorie de l’espionnage industriel. L’auteur a une plume qui me plaît beaucoup, il sait être incisif, sanglant quand il le faut et drôle à d’autres moments. je sens une écriture naturelle et spontanée.

Fans de thrillers, d’espionnage industriel, de suspense et d’actions, ce livre est écrit pour vous.

Pour ma part, je le mets dans mes coups de cœur et je le relirai avec plaisir.

Je remercie Cyril Vallée pour ce moment de lecture intense ou l’action est omniprésente et je le répète une réflexion, un regard sur la technologie qui nous entoure et qui pourrait bien nous dominer un jour.

Merci pour votre confiance, au plaisir de vous lire à nouveau.

 

Allez ! Un petit pour la route

– Qu’est-ce qui te fait sourire, gros malin ? Lança l’homme au Beretta.

– Ta tête de clown, hasarda Luc.

L’autre resta sans réaction.

La voiture s’arrêta, le conducteur coupa le contact et se retourna.

– Tu as rencard dans la voiture, là-bas. On garde la jeune femme en caution. Quand tout sera OK, vous pourrez repartir tous les deux.

– Je ne peux pas la laisser seule avec vos deux têtes de cons. Elles ne m’inspirent pas confiance, comme qui dirait.

– Comme qui dirait qu’il n’a pas trop le choix.

Ceux-là, il n’y a pas moyen de les énerver, pensa Luc.

Le Podcast audio

One thought on “Totem

Comments are closed.